Communiqué

Lenovo s’engage à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, un engagement validé par l’initiative Science Based Targets

HONG KONG--(BUSINESS WIRE)--Aujourd’hui, Lenovo (HKSE : 992) (ADR : LNVGY) a annoncé son objectif d’atteindre des émissions nettes de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2050, un objectif validé et approuvé par l’initiative Science Based Targets (SBTi), qui est née d’un partenariat entre le Pacte mondial des Nations Unies, le Carbon Disclosure Project (CDP) et le Fonds mondial pour la nature (WWF). Lenovo devient ainsi le tout premier fabricant de PC et de smartphones et l’une de seulement 139 entreprises dans le monde à se fixer un objectif de neutralité carbone validé par la SBTi. En collaborant avec la SBTi et en s’alignant sur leur norme Net-Zero (la première au monde), Lenovo est en train d’adopter une approche scientifique, collaborative et responsable pour réduire ses émissions. « En tant que leader technologique à l’échelle mondiale, Lenovo est engagée dans la réduction de ses émissions depuis plus d’une décennie », a déclaré le président de Lenovo, Yuanqing Yang. « Dans la lutte contre le changement climatique, nous estimons que la collaboration et la responsabilisation sont les deux éléments essentiels au succès collectif. Nous restons déterminés à respecter la climatologie, à standardiser nos évaluations et à obtenir une validation régulière de nos objectifs et de nos progrès », ajoute-t-il. En alignant leurs objectifs sur la SBTi, les entreprises peuvent mieux assumer leurs responsabilités en matière de réduction des émissions. Sans cet alignement sur les normes de la SBTi, il est difficile de valider ou de savoir quand un objectif zéro émission sera atteint. Voici pourquoi : Standardisation : la SBTi est le premier organisme à standardiser la définition du concept « zéro émission nette » dans le contexte des efforts visant à limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degré Celsius. Adaptation : les normes de la SBTi sont évolutives et tiennent compte de l'effort collectif…
300
Communiqué

Eutelsat a procédé avec succès à la passivation du satellite EUTELSAT 5 West A

PARIS--(BUSINESS WIRE)--Regulatory News: Eutelsat (Paris:ETL) : Destiné à l'origine à une exploitation opérationnelle d'une durée de 15 ans, le satellite EUTELSAT 5 West A a tiré sa révérence après une période remarquable de plus de 20 ans de service fructueux en orbite. Comme prévu, le satellite a été réorbité avec succès à plus de 400 km au-dessus de l'arc géostationnaire, puis son système de propulsion a été dépressurisé et les différents équipements électriques à bord ont été mis hors service. L'opération finale de désactivation de la dernière source de radiofréquence (émetteur de télémétrie) a été effectuée le 13 janvier à 09:57 UTC (10:57 heure locale) depuis le Centre de contrôle des satellites situé à Issy-les-Moulineaux. Les activités de mise hors service effectuées par les équipes chargées du pilotage de la mission ont permis de positionner le satellite dans de bonnes conditions de sécurité, à savoir sur une orbite et selon une configuration parfaitement conformes aux exigences du droit spatial français et aux recommandations internationales en matière de gestion du trafic spatial. Adossé à une plateforme Spacebus 3000B3 construite par la société Alcatel Alenia Space (aujourd'hui Thales Alenia Space), le satellite fut construit à l'origine pour le compte de Stellat. Peu après son lancement en juillet 2002, le satellite a fait l'objet d'un rachat par Eutelsat et a été rebaptisé Atlantic Bird-3 pour être exploité à la position orbitale 5° Ouest qu'il n'a pas quittée durant toute sa vie opérationnelle. En 2012, le satellite fut renommé EUTELSAT 5 West A et exploité sur une orbite inclinée depuis fin 2019, ce qui a permis d’en prolonger la durée de vie en orbite. En janvier 2020 a débuté la migration progressive des services vers le nouveau satellite EUTELSAT 5 West B, ainsi que vers d'autres satellites de la flotte d'Eutelsat afin de pouvoir…
300
<
Communiqué

Simone Inzaghi : « Nous remercions l’Arabie Saoudite d’avoir accueilli le match de la Supercoupe d’Italie » … Stefano Pioli : « Nous devons travailler mieux pour redresser la barre » »

RIYAD, Arabie saoudite--(BUSINESS WIRE)--Une conférence de presse a eu lieu hier soir à l'issue de la Supercoupe d'Italie entre l'AC Milan et l'Inter Milan. Le tournoi a été organisé au Stade du Roi-Fahd de Riyad à 22h00 (heure locale) par le Ministère saoudien des Sports dans le cadre des événements sportifs de la 2ème saison de Diriyah. L'entraîneur de l'Inter Milan Simone Inzaghi a remercié l'Arabie saoudite d'avoir accueilli la Supercoupe d'Italie : « L'Arabie saoudite est un pays ami, ce qui nous a fait apprécier, mon équipe et moi, le temps que nous avons passé ici. J'ai beaucoup d'amis en Arabie saoudite, et j'apprécie beaucoup le travail incroyable que le Royaume a effectué pour l'organisation d’un match pareil, » a-t-il déclaré. L'entraîneur a salué la performance de son équipe qui a remporté la Supercoupe d'Italie pour la deuxième saison consécutive, soulignant : « Nous étions totalement lucides et nous avons joué un match parfait. Nous avons réalisé notre deuxième objectif de la saison, après avoir atteint les huitièmes de finale de la Ligue des champions, et maintenant nous voulons juste célébrer cette victoire, » a-t-il ajouté. S'adressant aux médias, l'entraîneur de l'AC Milan Pioli a partagé, quant à lui, ses réflexions sur la perte douloureuse de son équipe. Il a admis qu'il ne s'attendait pas au récent déclin, mais a également déclaré qu'ils feraient tout pour récupérer. « Nous n'avons pas eu une première mi-temps à la hauteur d'un match comme celui-ci. Nous avons essayé de revenir avec un bon début lors de la deuxième mi-temps, mais nous avons régressé à nouveau, » a-t-il déclaré. « Nous ne vivons pas notre meilleur moment mentalement. Nous devons faire plus et faire mieux, » a-t-il conclu. Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel.…
300
Communiqué

L’Inter Milan s’adjuge la Supercoupe d’Italie et bat son rival local de l’AC Milan 3-0

Riyad, Arabie saoudite--(BUSINESS WIRE)--Devant une foule de plus de 50 000 personnes sur les tribunes du prestigieux stade international du roi Fahd, l’Inter Milan, détenteur de la coupe d’Italie a surclassé l’AC Milan, champion en titre de la Série A, et s’est imposé facilement avec un score 3-0, pour soulever le trophée dans la troisième finale phare à se jouer dans le Royaume. Son Excellence M. Bader bin Abdulrahman AlKadi, le Vice-Ministre des sports, et M. Lorenzo Cassini, Président de la Ligue italienne de football, ont hier couronné l’Inter Milan, champion de la Supercoupe d’Italie. L’événement est organisé par le ministère des Sports dans le cadre des événements sportifs de la 2ème saison de Diriyah. Devant une grande foule de supporters et une couverture médiatique locale et internationale, Dimarco ouvre le score et marque un premier but au début de la première mi-temps. Ensuite, ce fut le tour de Džeko de faire trembler les filets et offrir à l’Inter un deuxième but. Au cours de la seconde mi-temps, Martínez a marqué le troisième but de l’Inter, confirmant la victoire de son équipe et offrant à l’Inter Milan le titre de Supercoupe pour la deuxième fois consécutive, et la septième Supercoppa italienne de son histoire. L’Inter Milan est la troisième équipe à recevoir le trophée de la Supercoupe d’Italie en Arabie saoudite, après la Juventus et la Lazio Rome, qui avaient remporté la coupe en deux évènements organisés à Djeddah et Riyad. L'accueil de cet événement majeur par l'Arabie saoudite s'inscrit dans le cadre des tournois et événements sportifs internationaux qui se déroulent au cours de la saison Diriyah 2022. Ceux-ci sont organisés par le ministère des Sports dans le but d'atteindre les objectifs de la Vision 2030 de l'Arabie saoudite. Et dans le cadre de l'une des initiatives du programme…
300
<
Communiqué

L’O-RAN ALLIANCE annonce une coopération avec ATIS, des activités au MWC 2023 de Barcelone, la 7e version d’un logiciel ouvert et de nouveaux OTIC

BONN, Allemagne--(BUSINESS WIRE)--Un nouveau protocole d’accord entre l’O-RAN ALLIANCE et ATIS ouvre la possibilité à ATIS d’adopter les spécifications O-RAN L’O-RAN ALLIANCE et ATIS ont signé un protocole d’accord pour promouvoir les objectifs mutuels des deux organisations afin de faire progresser l’industrie vers des réseaux d’accès radio (RAN) plus intelligents, ouverts, virtualisés et conformes aux normes mondiales. « L’O-RAN se réjouit de l’opportunité de travailler avec ATIS », déclare Alex Jinsung Choi, président de l’O-RAN ALLIANCE et directeur de la technologie du groupe chez Deutsche Telekom. « Nous sommes ravis de l’opportunité d’envisager l’adoption par ATIS des spécifications O-RAN pour les normes ATIS Open RAN et de travailler ensemble pour définir la prochaine génération de technologie RAN ouverte et intelligente. » Un événement O-RAN ALLIANCE et des démonstrations au MWC de Barcelone pour apporter les dernières mises à jour de l’écosystème RAN ouvert L’O-RAN ALLIANCE prévoit d’organiser son prochain événement de l’industrie le 28 février 2023 de 15h30 à 16h30 CET au MWC 2023 de Barcelone, organisé par Deutsche Telekom dans le Hall 3, Stand 3M31. L’événement comprendra : Un discours d’Alex Jinsung Choi, président de l’O-RAN ALLIANCE, et de Stefan Engel-Flechsig, directeur de l’exploitation de l’O-RAN ALLIANCE Des opinions sur les tests et l’intégration RAN ouverts et la sécurité par les CSP d’Asie, d’Europe et des Amériques Des tables rondes de l’industrie sur le développement régional (déploiements et essais), la sécurité, la maturité de l’écosystème et l’efficacité énergétique par les principaux CSP et fournisseurs de l’écosystème O-RAN Rendez-vous sur notre site Web pour la liste des conférenciers et d’autres mises à jour. Plus de 60 entreprises membres de l’O-RAN prévoient de présenter des démonstrations de leur technologie et de leurs solutions basées sur l’O-RAN au MWC de Barcelone ou à l’exposition virtuelle O-RAN et invitent les visiteurs à se…
300
Communiqué

Digi International lance les services Digi ConnectCore®, en offrant une fondation logicielle qui rend possible la gestion et la sécurité de la famille de SOM Digi ConnectCore

HOPKINS, Minnesota--(BUSINESS WIRE)--Digi International (NASDAQ : DGII, ), l'un des principaux fournisseurs mondiaux de produits de connectivité, services et solutions IdO, a lancé aujourd'hui deux offres de services logiciels Digi ConnectCore® : les services Cloud Digi ConnectCore® et les services de sécurité Digi ConnectCore®. Ces offres permettent d'améliorer la gestion et la sécurité des appareils développés avec la gamme complète de systèmes sur modules (SOM) ConnectCore de Digi. Les OEM d'aujourd'hui et leurs clients ont besoin de solutions matérielles/logicielles de bout en bout pour gérer activement leurs gammes d'appareils, recueillir les données des appareils sur le terrain et fournir des mises à jour en temps réel et des correctifs de sécurité si nécessaire. Les services Cloud de Digi ConnectCore offrent la facilité de gestion dont ils ont besoin pour effectuer des mises à jour logicielles sécurisées par liaison radio (OTA), accéder aux données des appareils et effectuer des diagnostics, des commandes et des contrôles à distance. Les services cloud de Digi ConnectCore fournissent également un accès API permettant la mise en place d'applications personnalisées et de tableaux de bord à distance, ce qui permet aux OEM de créer des plans de service client novateurs. Les services de sécurité de Digi ConnectCore permettent aux OEM de maintenir la sécurité des produits tout au long de leur cycle de vie et donnent aux fabricants d'appareils les moyens de relever le défi permanent de maintenir la sécurité des produits après leur lancement. Les services comprennent l'analyse et la surveillance d'une nomenclature logicielle (SBOM) personnalisée et d'une image binaire fonctionnant sur les SOM Digi ConnectCore pour détecter les risques et les vulnérabilités de sécurité. Pour aider à remédier aux problèmes identifiés, les services fournissent un rapport sur les vulnérabilités mettant en évidence les problèmes critiques, une couche logicielle de sécurité comprenant des correctifs pour…
300
Communiqué

Le volume des bagages perdus et retardés augmente en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient. Buenos Aires se classe au premier rang des pires destinations, selon les données de Sostravel.com

ROME--(BUSINESS WIRE)--Du 25 novembre 2022 au 6 janvier 2023, les compagnies aériennes et les aéroports ont perdu, endommagé ou retardé un nombre considérable de bagages enregistrés, avec une augmentation de 101 % par rapport à l'année précédente, alors que le trafic aérien n'a augmenté que de 67 % par rapport à l'année précédente, Buenos Aires ayant été désigné comme le pire acteur. « Beaucoup de passagers ont dû se séparer de leurs bagages pendant la dernière saison des vacances, les compagnies aériennes et les aéroports ayant eu du mal à faire face à la demande dans un contexte de pénurie de personnel et de problèmes de contrôle du trafic aérien », explique Edoardo Zarghetta de « Mais la perte de bagages n'a malheureusement rien de nouveau, et la pandémie de COVID-19 n'a fait qu'exacerber un vieux problème ». Les pires destinations pour les bagages Selon la tendance mondiale indiquée par l'indice des bagages perdus de pour la dernière saison des vacances, l'Europe conserve la première place du classement des destinations les plus sûres en matière de perte de bagages, probablement parce que les aéroports et les compagnies aériennes ont pu retenir plus de personnel, par rapport aux États-Unis et à l'Asie, au Moyen-Orient. Par exemple, en Asie, un nombre important de travailleurs ont été licenciés pendant la pandémie de COVID-19. Les pires aéroports, qui présentent le plus de problèmes de perte de bagages, tels que révélés par les données de , sont les suivants : Ezeiza, Buenos Aires, Argentine Hariri, Beyrouth, Liban En Afrique, les bagages fondent au soleil, pendant que Buenos Aires se trouve en tête du palmarès avec la pire performance. L'Italie, au contraire, s'est particulièrement bien débrouillée pour rester à l'écart des problèmes : le pays méditerranéen continue de dominer la liste des destinations les plus prisées pendant les vacances. Indice des bagages perdus de Les données exclusives de…
300
Communiqué

La société HCLTech nommée Global Top Employer 2023 par le Top Employers Institute

NOIDA, Inde--(BUSINESS WIRE)--HCLTech, une société de technologie leader du marché mondial, a renforcé sa réputation internationale d'employeur de qualité, confirmée par le Top Employers Institute dans le cadre de son programme Top Employer 2023. Entreprise participante au programme Top Employer 2023, HCLTech a reçu des certifications régionales Top Employer dans 25 pays, y compris pour son siège en Inde, lui ouvrant la voie vers une reconnaissance d'envergure mondiale. La société HCLTech a été nommée employeur de premier plan en raison de ses politiques et pratiques d'excellence en matière de ressources humaines en Australie, au Brésil, en Bulgarie, au Canada, au Costa Rica, en Finlande, en France, en Allemagne, au Guatemala, en Inde, en Italie, au Japon, en Malaisie, au Mexique, aux Pays-Bas, en Nouvelle-Zélande, aux Philippines, en Pologne, au Portugal, en Roumanie, à Singapour, en Afrique du Sud, en Suède, au Royaume-Uni et aux États-Unis. HCLTech se classe numéro un dans 18 de ces 25 pays. HCLTech a également reçu les honneurs dans les 3 zones géographiques clés où la société est présente : Top Employer Europe 2023 (première position générale), Top Employer Asie Pacifique 2023 (première position générale) et Top Employer Amérique du Nord 2023 (première position générale). « Nous sommes ravis que nos efforts pour créer une culture innovante et moderne nous aient permis de remporter la distinction de Global Top Employer 2023 », a déclaré Ramachandran Sundararajan, directeur des ressources humaines de HCLTech. « Nous sommes convaincus que les grandes idées peuvent venir de n'importe lequel de nos collaborateurs, et cette croyance nous permet de cultiver un environnement de diversité et d'inclusion. Par cette approche, nos plus de 220 000 employés sont en mesure d'exprimer leur créativité et d'innover, non seulement pour leur développement personnel et l'évolution de leur carrière, mais aussi pour nos clients tous secteurs…
300
Communiqué

Le rapport 2022 de tests d’hameçonnage de KnowBe4 confirme la tendance des emails professionnels

TAMPA BAY, Floride--(BUSINESS WIRE)--KnowBe4, fournisseur de la plus grande plateforme au monde de sensibilisation à la sécurité et de simulation d'hameçonnage, annonce aujourd’hui les résultats de son rapport sur l'hameçonnage (phishing) pour 2022 et le T4 2022. Les résultats incluent les principaux sujets de messagerie cliqués dans les tests d'hameçonnage, les principaux types de vecteurs d’attaque, les sujets de courriel d'hameçonnage de vacances et des perspectives éclairées qui révèlent les tactiques d'hameçonnage les plus populaires. Les emails d'hameçonnage continuent d’être l’une des méthodes les plus courantes et efficaces pour avoir un impact malveillant sur une variété d’entreprises à travers le monde : nous sommes tous des victimes potentielles. Les cybercriminels affinent constamment leurs stratégies pour surpasser les utilisateurs finaux et les entreprises en changeant les sujets d’email d'hameçonnage afin de les rendre plus crédibles et d'attirer l’attention. Ce changement dans les tactiques d'hameçonnage est évident dans la tendance croissante de cybercriminalité, qui utilise des sujets de messagerie liés aux entreprises. Les emails d'hameçonnage professionnels sont lucratifs en raison de leur potentiel à affecter la journée de travail et la routine d’un utilisateur. Il s’agit notamment d’emails provenant des RH, des services informatiques, des dirigeants et de services Web tels que Google et Amazon. Les résultats du test d'hameçonnage 2022 de KnowBe4 révèlent que pour l’année, près de 50 % des sujets de messagerie étaient liés aux ressources humaines, tandis que l’autre moitié était liée au développement de carrière, à l’informatique et aux notifications de projets. Ces types d’emails incitent les destinataires à les ouvrir et parviennent généralement à leur fin parce qu’ils créent un sentiment d’urgence chez les utilisateurs qui agissent parfois sans réfléchir et sans prendre le temps de remettre en question la légitimité de l’email. De plus, les tests d'hameçonnage de cette année ont révélé que le principal…
300
Communiqué

Selon une étude de SecurityScorecard, 48 % des entreprises de fabrication mondiales essentielles sont exposées à des risques importants de cyberattaque

DAVOS, Suisse--(BUSINESS WIRE)--SecurityScorecard, le leader mondial des évaluations de cybersécurité, a révélé ce jour les résultats de son nouveau rapport, « Addressing the Trust Deficit In Critical Infrastructure » (combler le manque de confiance dans les infrastructures critiques), qui indiquent que 48 % des entreprises de fabrication essentielles ont obtenu la note de « C », « D » ou « F » sur la plateforme d'évaluation de sécurité de SecurityScorecard. Publié durant l'assemblée annuelle du Forum économique mondial (FEM), le rapport s'est penché sur le degré actuel de cyberrésilience dans les secteurs caractérisés par des infrastructures critiques comme l'énergie, les produits chimiques, les soins de santé, etc., tels qu'ils ont été désignés par la CISA (Cybersecurity and Infrastructure Security Agency ou Agence de cybersécurité et de sécurité des infrastructures). Les organisations ayant obtenu la note de sécurité « A » sont 7,7 fois moins susceptibles d'être victimes de violations de données que celles ayant obtenu un « F ». « Les évaluations de sécurité constituent un baromètre fiable de la cyberrésilience et il est grand temps pour les décideurs politiques et les organisations de rendre obligatoire l'évaluation des cyberrisques », a déclaré Aleksandr Yampolskiy, cofondateur et PDG de SecurityScorecard. « Ces dix dernières années, les cyberattaques se sont aggravées et complexifiées, ciblant de plus en plus souvent des infrastructures critiques et minant la confiance du public dans la cyberrésilience de notre économie mondiale. » SecurityScorecard propose un ensemble complet d'évaluations de sécurité, d'évaluations automatisées et de conseils prodigués par des experts de ce secteur, notamment par le biais d'un système breveté et facile à comprendre de fiches d'évaluation notées de A à F permettant d'améliorer la communication, de rendre les rapports de conformité plus efficaces et le processus décisionnel plus éclairé. Selon le Forum économique mondial, seuls 19 %…
300