A la une

Se divertir sur internet

Avant, quand on s'ennuyait, on s'ennuyait ... ou alors on faisait un jeu simple, genre le solitaire, la bataille, des mots croisé Mais internet est devenu un moyen de divertissement habituel de chacun de nous. Qui n'a jamais joué sur son ordinateur ou sur son téléphone portable ? Bien entendu, on trouve comme souvent le meilleur et le pire sur internet. Pour les éditeurs, il faut savoir intéresser les joueurs, les captiver, réaliser des jeux pas trop facile mais pas trop durs non plus. Et comme quand vous voulez acheter, il y a des Guides d'achat, il y a de sites qui référencent les meilleurs sites pour se divertir. Se divertir, ce n'est pas que jouer ! Car ne ne sont pas des milliers de sites qui sont disponibles mais des millions, que ce soit sur ordinateur ou smartphone. On est bien loin du "serpent" qui se mord la queue ou du "démineur". On peut jouer mais aussi s'instruire en s'amusant, il y en a vraiment pour tous les goûts. Des quiz, des "shoot them up" ou des applications de colorisation, il y a forcément un moyen de vous divertir et de "donner" de l'argent à celui qui propose ce "jeu". Eh oui, car même si une grande majorité des jeux sont gratuits, ils rapportent beaucoup avec leurs publicités. Ou alors un mode "freemium", c'et à dire que le jeu est gratuit mais que certaines fonctionnalités sont payantes. Se cultiver en s'amusant est vraiment devenu une activité plébiscités par de nombreuses personnes. Je connais même certaines personnes qui se lèvent plus tôt pour pouvoir jouer à leurs 10 parties gratuites d'un jeu et passer rapidement au tableau suivant. Quoi ? vous n'aimez pas joueur même en vous instruisant ... mais vous préférez tout simplement vous instruire. Pas de problème, certains…
300
A la une

Les Français jouent les apprentis pâtissiers depuis l’année dernière

Il semblerait que les Français se soient découvert de véritables talents de pâtissiers et que la pâtisserie s'impose comme étant la nouvelle passion en vogue. Selon une étude menée par le cabinet Nielsen, les ventes de farine (+168%) et de levure (+204%) ont explosé l'année dernière. Véritable tendance de fond impulsée par les périodes successives de confinement, les Français deviennent des aficionados de la pâtisserie-boulangerie. ​Les Français mettent la main à la pâte Les métiers liés à la boulangerie et à la pâtisserie ont la cote. L'Institut national de la boulangerie-pâtisserie accueille pas moins de 250 adultes en reconversion professionnelle, et ce, tous les ans. Au-delà du domaine professionnel, il semblerait que la boulangerie et la pâtisserie soient devenues de véritables passions à la maison. Pendant les périodes successives de confinement, nombreux sont les Français qui ont mis la main à la pâte et qui ont joué les apprentis boulangers-pâtissiers. Ils se sont découvert de nouveaux talents et ont voulu se mettre à l'épreuve. Au cours de l'année dernière, les ventes des secteurs alimentaires liés à la boulangerie et à la pâtisserie ont véritablement explosé. Plus particulièrement, ce sont les ventes de levure qui ont connu une hausse de 204% et celles de farine un bond de 168%, selon une étude menée par le cabinet Nielsen. Tout comme de nombreux phénomènes, la pandémie mondiale ne semble pas étrangère à ce regain d’intérêt pour la pâtisserie et la boulangerie. En effet, les Français ont profité des périodes de huit-clos imposé pour se lancer dans de nouvelles activités. De plus, cette tendance à la hausse s'ancre parfaitement dans le désir grandissant des Français pour le fait de manger du fait-maison et plus sainement. ​Les nouveaux mordus de la pâtisserie-boulangerie Depuis l'année dernière, de nombreuses personnes se découvrent une véritable passion et deviennent…
300
A la une

« Libérée, vaccinée », la parodie de la Reine des Neiges pour la Covid19 !

Il y avait eu "libéré, confiné", voici une nouvelle parodie du titre star du dessin animé de Disney. Et elle nous vient de Belgique ! Plus précisément de la maison de repos et de soins «Les Acacias» à Molenbeek où les résidents ont pris part à cette video mettant en scène Terasa, une locataire, en "Reine des Neiges". L'idée est venu lors d'un quiz musical où une résidente s'est levée en criant "libérée, vaccinée". Un joli moment pour les participants à la video, et un message plein d'espoir. Sans plus tarder, remettons nous cet air dans la tête, LOL ( et en version Karaoké en plus ! ):
300

Le retour des feuilles à rouler ?

Elles avaient presque disparu mais les taxes sur le tabac ont sonné le "revival" des feuilles à rouler, même si leurs prix augmentent aussi. La meilleure preuve étant que désormais il n'y a plus qu'un modèle de produit mais plusieurs avec des marques concurrentes les une entre les autres. Pour ceux qui ne savent pas de quoi il est question. Un papier à rouler ( autre nom de la feuille ) est un papier utilisé pour rouler des cigarettes. Son grammage varie de 12 à 25 g/m2. Voilà, désormais vous savez de quoi il va être question dans cet article. Ainsi, comme tout produit de consommation qui se respecte, vous avez une vaste déclinaison ... Et il n'y a, à vrai dire, pas de marque meilleure qu'une autre. Pourquoi ? tout simplement car tout dépend du tabac que vous allez mettre dedans, de sa quantité, de votre manière de rouler le papier, entre autres. Au rayon des caractéristiques, on peut notamment considérer: - la matière du papier, cellulose ou papier de riz (réalisé à partir de lin ou de chanvre), - La taille de la feuille, quelle longueur ? quelle largeur ? - l'épaisseur du papier et son grammage, - la vitesse de combustion, - la rigidité du papier ( le papier à rouler "roule"-t-il bien ? ), - le collant du papier, car une fois "roulée", cette feuille doit se tenir. En fait, la bonne cigarette va dépendre du tabac ou du grinder utilisé pour confectionner le tabac que vous allez y mettre. Et chacun doit donc y trouver son "bonheur" ! Ainsi, il y a même du papier à rouler avec des vitamines. Sur une gomme arabique 100% bio et naturelle, vous allez pouvoir avoir une dose de vitamines A/B1/B3/B6/ et C, de fer, de calcium et même…
300
A la une

Améliorer sa e-réputation : quels leviers les agences spécialisées utilisent-elles ?

Depuis quelques années, la e-réputation a pris une telle importance que des techniques particulières pour la gérer et l’améliorer se sont développées. Cela permet d’assurer le bon référencement d’une entreprise et d’améliorer le taux de conversion et le volume de ses ventes. Si l’idéal reste de faire appel à une agence spécialisée dans le domaine, il peut être intéressant de connaître certains leviers d’action pour éviter de faire des erreurs. Mettre en place une veille e-réputation minutieuse Le premier levier d’action de n’importe quelle agence spécialisée consiste à observer. D’abord, il faut faire un état des lieux de votre réputation pour savoir où agir. Ensuite, il faut mettre en place une veille minutieuse. Cette veille vous permettra de rester vigilant et de réagir rapidement à n’importe quel problème concernant la e-réputation de votre entreprise. Cependant, il ne faut pas croire qu’une veille minutieuse se suffise à elle-même. L’agence NetOffensive, par exemple, organise une veille permanente, mais a également à sa disposition tous les outils nécessaires pour réagir promptement en cas de problème. Ainsi, cela permet de prévoir les bad buzz et d’en réduire considérablement l’impact en agissant vite. Pensez à travailler vos commentaires L’un des piliers de la réputation en ligne, c’est évidemment la note que forment les commentaires que vous laissent vos clients sur les différentes plateformes. Ces commentaires ont un impact sur votre référencement et ils influencent l’acte d’achat des internautes. Il faut donc s’assurer que vous en avez en suffisamment grand nombre. Invitez donc systématiquement vos clients à vous noter, sans pour autant trop en faire. Ensuite, vous devez aussi considérer minutieusement chaque commentaire qui vous est laissé. L’idéal, c’est d’y répondre systématiquement. Quand la remarque est positive et constructive, remerciez simplement et personnalisez la réponse. Quand la remarque est négative, répondez calmement et présentez vos excuses…
300
A la une

Un pénis sur le bras !

J'en rassure certains, il ne va pas garder ce pénis à vie sur son Mais c'est une histoire très particulière que vit Malcom Mac Donald. En fait, c'est depuis 2016 que cet homme vit avec son sexe sur le bras.  En fait, il a  perdu son membre génital lorsqu’une infection périnéale s’est transformée en septicémie en 2014. Et un jour, il a vu son sexe tomber littéralement ... il l'a alors ramassé et ... jeté à la poubelle ! Il vit alors une vie difficile, plongeant dans l'alcool. Mais en 2016, le professeur David Ralph, expert en construction de phallus à l’University College Hospital de Londres (UCHL), lui propose une opération pionnière: greffer un pénis à son bras pour un coût de plus de 50000 avril dernier, le pénis devait être déplacé du bras à sa position idéale mais l'épidémie de coronavirus a repoussé l'opération. "Je comprends que les gens trouvent cela amusant. Ce n’est pas tous les jours qu’on voit un homme avec un pénis au bras. Je n’ai pas d’autre choix que d’en rire avec eux", a indiqué Malcom Mac Donald. Plus d'info dans la video de The Sun.
300
A la une

Masque ou pas masque ?

Re-confinement ou déconfinement ? Masque ou pas maque ? Voilà les questions que le monde se pose actuellement. La COVID-19 qui sévit au niveau mondial "a rebattu les cartes". Et un accessoire fait désormais partie de notre quotidien, notamment avec l'obligation de le porter dans les lieux public. Pourtant, il n'est pas nouveau ! En Asie notamment, dès qu'une personne est malade et pourrait transmettre cette maladie à d'autres, elle porte un masque. Aucune obligation pourtant, celà fait partie des moeurs. Et on ne parle pas là d'atteinte à la liberté, comme cela peut être dit en France, mais plutôt de fraternité: je ne veux pas continuer un de mes semblables. Que ce soit masque FFP2 pas cher ou tout autre type, le masque est pourtant essentiel à la survie. Même si beaucoup discutent de son utilité, il est intéressant de voir les débats sur celui-ci. On a eu droit à "il n'y a pas de stock pour tout le monde" et donc difficile d'obliger la population à porter un masque. Ensuite, cela s'est décliné en "les gens ne savent pas mettre un masque" et donc son utilité sera relative et risque de faire plus de mal qu'autre chose. Nous avons donc eu droit à un confinement ... et à la sortie de celui-ci, comme la France entière s'était reconvertie en "fabricante de masques", il a été déclaré que l'utilisation de cet accessoire était recommandé. Mais malgré tous les efforts entrepris, les cas de COVID-19 ont repris ... il a alors été décidé de rendre obligatoire le port du masque dans les lieux accueillant du public. Voilà en résumé ce qu'a été l'histoire du masque ces derniers mois. Et sur ces discussions s'est greffé le problème du prix de ces masques. Heureusement, des modèles lavables, même s'ils sont moins supportables…
300
A la une

Cannabis Thérapeutique, bientôt en France ?

La date de l'expérimentation de l'usage médical du cannabis était au départ, donc, en septembre 2020. Mais les récents événements ( mondiaux ) ont bien entendu reporter cette date. Destiné à soigner des malades, et ne sera donc pas accessible à tout le monde. Si le cannabis est un mélange de plusieurs substances, il faut savoir que le CBD (cannabidiol) et le THC (tetrahydrocannabinol) sont les deux principaux composants. Et l'un de ces éléments est autorisé en France. Cependnat, la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca) a précisé en s’appuyant sur un arrêté de décembre 2018, que le CBD «ne peut être commercialisé en France que sous les conditions cumulatives suivantes» : les variétés de chanvre cultivées doivent figurer sur la liste exhaustive inscrite dans l’article 2 de l’arrêté du 22 août 1990 ; la plante de cannabis doit avoir une teneur en THC inférieure à 0,2% (par comparaison, selon l’OFDT, la concentration moyenne du cannabis sous forme d’herbe circulant illégalement sur le marché français était en 2016 de 11%, rapportait Libération en 2018) ; seules ses graines et ses fibres peuvent être utilisées ; le produit fini (huiles, crèmes, biscuits, etc.) ne doit pas contenir de trace de THC, quel que soit le taux. C'est ainsi que le CBD pour cigarette électronique est disponible sur le marché français. Et que depuis quelques, de nouveaux produits à bases CBD sont en vente totalement légalement: comme le sirop, huile, infusions, chocolat, miel, soins de corps, etc. Ces produits ne contiennent pas plus de 0,2 % de THC et n’ont pas d’effet psychotrope ou récréatif. Ils sont donc légaux. Par exemple, pour tout savoir sur l'huile cibdol cbd, il suffit de cliquer sur le lien et vous découvrirez les bienfaits que peut avoir une telle huile.…
300
A la une

Un Spectacle de Drones en Corée du Sud

Même si la Covid-19 semble derrière nous, ce n'est pas le cas. Le virus est toujours présent et il ne faut donc pas oublier les gestes barrières. Et afin de les rappeler, le gouvernement sud-coréen a proposé un réel spectacle de drones à quelques mètres de l’Assemblée nationale sud-coréenne samedi 4 juillet. Ce sont 300 drones qui se sont donnés rendez-vous dans le ciel pour rappeler que le lavage des mains, le port du masque, et la distanciation physique sont les armes que chacun de nous se doit d'utiliser pour combattre la maladie. A noter que pour éviter tout rassemblement, le show n'a pas été annoncé. Ce type de spectacle n'est pas nouveau ( déjà vu aux USA et en Chine ) mais je tenais à vous le partager pour que chacun n'oublie pas de (se) protéger les autres:
300
A la une

Déconfinement : 1 couple sur 10 prend ses distances

Impossible de prendre ses distances lors des petites disputes conjugales. Le confinement n'a pas rendu service aux amoureux. Avec un peu de recul, on constate qu'un couple sur dix n'a pas tenu le choc. En revanche, pour certains, la quarantaine fut un ciment. Les Français ont vu leur vie de couple changer, que ce soit sur le plan intime ou au niveau de la complicité. Une chute de l'activité sexuelle Doit-on s'attendre à un prochain baby boom ? Peut-être Une chute significative de l'activité sexuelle a été constatée. Durant le dernier mois de confinement, 44 % des Français affirment ne pas avoir eu de rapport. Toutefois, 26 % d'entre eux ont, au contraire, profité de cette période pour faire plus de sport sous la couette et découvrir des nouvelles facettes de leur sexualité pour tromper l'ennui, comme le bondage, les jeux de rôle avec de la lingerie sexy, etc. Les ruptures dues au confinement Rassurons-nous, une majorité des couples (60 %) affirme ne pas avoir subi de conséquence sur leur relation. Un tiers d'entre eux souligne le fait que la pandémie les a soudé davantage, alors qu'un couple sur dix sent, qu'au contraire, le confinement a eu un impact négatif sur leur relation. 11 % des Français désirent prendre du recul, voire quitter leur partenaire à l'issue de cette période de confinement. 4 % d'entre eux ont opté pour une séparation définitive. Ce sont généralement les jeunes couples, plus fragiles qui ont subi des dommages. Cependant, 88 % des interrogés seraient partants pour s'isoler avec le même partenaire en cas de nouveau confinement. Le succès des sites et applis de rencontre On observe une explosion de la fréquentation des sites et applications de rencontre, notamment chez les plus jeunes (70 %). Même si durant le confinement, les individus ne pouvaient pas…
300