vélo velib ecologie economie berlin maison close Est- ce une raison du succès du Vélib’ à Paris ?

Pas vraiment, vu que cette « promo » ne concerne pas la capitale française.
Une décision écologique et économique. Thomas Goetz, patron d’une maison close de Berlin, a, en effet, décidé de proposer une réduction aux clients qui viendraient en vélo ou en transport en commun dans son établissement. Les clients qui ne viennent donc pas « en polluant » ont une réduction de 5 euros sur « une partie de galipettes de 45 minutes ». [ 65 euros au lieu de 70 ]. Et il semble que celà marche puisque le responsable indique accueillir entre 3 et 5 nouveaux clients par jour.

Si j’osais, je dirais une bonne manière de se remplir les bourses en se les vidant .. non ?