sncf chemin de fer train

Une info très peu relayée…

Et pourtant elle pose la question de l’égalité de chaque français devant une entreprise publique.
Franck Brard, un caennais de 35 ans, étudiant l’espagnol s’est vu proposer par la SNCF de payer 612 euros pour se rendre en Espagne., un prix 4 fois supérieur à celui généralement pratiqué. Quelle est la raison de cette envolée tarifaire ? une période super-rouge ? un surplus de bagage ? Non, Franck Brard est tout simplement aveugle et voyage avec son chien, un jeune labrador.
Et ce n’est pas prix du billet du chien qui fait monter la note puisque lui ne paie pas. L’explication est tout autre: en fait, la SNCF a indiqué qu’elle ne pouvait imposer à d’autres voyageurs la présence de l’animal et que donc le voyageur se devait de payer la totalité de la cabine couchette qu’il souhaite.

Alors que fin 2007, un « train laboratoire » avec des équipements tests pour les handicapés (rampes basses, information sonore..) était annoncé, la SNCF semble ne pas prendre en compte les particularités simples à comprendre.Ce n’est certainement pas comme celà que la Société Nationale de Chemin de Fer comblera son retard sur la question des personnes à mobilité réduite.

Le dossier a été transmis à la « mission voyageur handicapé' »et à la direction juridique de l’entreprise, en espérant que la raison l’emporte. Avec la SNCF, c »est possible ?