Le célèbre Coluche disait, il y a quelques années, que « certaines personnes avaient un enfant car elles ne pouvaient pas avoir d’enfant »…

C’est un raccourci facile et on ne peut pas dire que cela soit de plus en plus vrai.
Désormais, les animaux ne sont plus que des chiens ou des chats, comme il y a quelques années. Si une majorité de propriétaires optent pour ces animaux à quatre pattes, il faut être conscient que l’achat ou l’adoption de ceux-ci obligent à certains devoirs, qui peuvent être restrictifs dans la vie familiale malgré tout le bonheur qu’ils peuvent procurer.
Avant de choisir un animal, il faut donc savoir ce qui doit être fait afin qu’il soit en bonne santé. Il ne faut ainsi pas hésiter à se rendre chez une clinique vétérinaire qui offre des soins médicaux, chirurgicaux et comportementaux. Certains animaux peuvent ainsi se laisser mourir de faim s’ils sont malheureux, ou peuvent avoir un comportement qui n’est pas en adéquation avec leur style de vie normale. Ainsi, si un chat dort la majeure partie de sa vie, ce n’est pas le cas d’un chien, et ce comportement peut être le signe d’une maladie, voir d’une dépression.
animal-compagnie
Les contraintes de logement ou de famille (allergie, peur …) peuvent voir le choix se porter sur d’autres animaux qui donneront plus de satisfaction au propriétaire et à son entourage. Plutôt que de rendre un chien ou un chat malheureux, autant choisir un serpent par exemple. Les reptiles ne nécessitent pas beaucoup d’attention, au sens premier du terme, mais ont besoin d’un environnement adapté. Il faut notamment penser que la « cage », « le vivarium », va devoir être nettoyé de temps à temps et que si l’idée de porter un serpent vous apeure, il vaut mieux éviter d’en avoir un chez vous. Par ailleurs, ce type d’animal nécessite une alimentation très particulière qu’il va falloir assumer.

Généralement, pour faire plaisir à leur(s) enfant(s), les parents se dirigent vers les hamsters, gerbilles, cobayes et autres rongeurs. Mais attention, car ce sont souvent des animaux « nocturnes » et donc les enfants risquent de ne pas les voir souvent. Pas besoin de les sortir, ils vivent dans une cage, qu’il faut résistante sinon ils vont se sauver, mais il faut penser à changer leur litière régulièrement. Rois de l’exercice, ils peuvent être bruyants dans leur « roue ».

Autre « hit » dans les animaux de compagnies: les oiseaux.
Il en existe de multiples variétés et de multiples tailles: du canari au perroquet. Pas réel d’inconvénient à avoir un volatile si ce n’est ramasser les graines qu’ils mettent en dehors de leur cage.
Autre must également: l’inévitable poisson rouge, qui peut être le premier animal d’un enfant, car il peut s’en occuper pratiquement tout seul. Changer l’eau de l’aquarium, lui donner à manger, des opérations à la portée d’un enfant si les parents lui expliquent convenablement.

Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive … mais elle donne des idées sur l’animal à prendre. Il faut juste réfléchir à ses envies et à ses capacités. Si vous avez un appartement, il faut penser que le chien va devoir être sorti régulièrement pour ses besoins, et que cela soit en été ou en hiver.

  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid