Le cinéma a l’atout de savoir nous transporter dans un autre monde. Un monde magique
rempli de créatures fantastiques, de réconciliations inattendues ou d’histoires d’amour
rocambolesques. Mais le cinéma, c’est aussi des scènes qui mettent la nourriture à l’honneur,
qui nous émerveillent et nous donnent une petite fringale. Loin d’être seulement une
exposition de mets délicieux, les scènes de repas au cinéma ont souvent une signification. En
voici quelques-unes datant de ces dernières années.

1. Happiness Therapy, de David O. Russell (2012)

S’agit-il vraiment d’un repas ? Pas vraiment. Dans ce film déjanté et haut en couleurs, Pat
(Bradley Cooper) et Tiffany (Jennifer Lawrence) se posent dans un dinner pour ce qui
pourrait ressembler à leur premier date. Elle prend un thé, et lui commande un bol de
céréales. Pourquoi ? « J’ai commandé des céréales pour que ça fasse pas rencard, » explique Pat
à la jeune femme.
Ici la scène du « repas » est censée représenter l’intimité naissante entre les deux personnages et
l’évitement que chacun en fait.

Source : Pexels

2. Harry Potter et l’école des sorciers, de Christopher Colombus (2001)

Dîner, et dîner magique qui plus est. Tous les fans du petit sorcier se rappelleront avec
émotion des centaines de plats qui apparaissent sur les tables des quatre maisons lors du dîner
de rentrée des classes.
La scène du dîner représente ici un moment de convivialité et de bienvenue pour les élèves de
Poudlard. Pour les spectateurs, il permet de rentrer un peu plus dans l‘univers magique de J.K.
Rowling : les plats traditionnels anglais apparaissent miraculeusement et semblent teintés
d’un brin de magie. C’est là tout l’univers de Harry Potter : du britannique enchanté.

3. Le Prénom, de Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patelière (2012)

Pour recevoir son frère Vincent avec sa femme Anna, et son ami de longue date
Claude, Babou a mis les petits plats dans les grands : elle a décidé de faire un repas marocain
depuis son appartement parisien. Harissa, couscous ou tajine, tchouktchouka, et taboulé… oui,
de quoi faire saliver n’importe qui . Seulement tout ne se passe pas comme prévu.
Dans Le Prénom, le dîner est un prétexte de réunion. Babou s’est donné du mal pour cuisiner
et il fallait le montrer en rendant ce « buffet marocain »spectaculaire. Cependant à la fin du
repas « personne n’a touché au taboulé » car les histoires de famille prennent le dessus.

Source : Pexels

4. Le Sens de la fête, de Olivier Nakache et Eric Toledano (2017)

Le dernier joyau des réalisateurs de Intouchables est sorti au cinéma l’an dernier. Ici le repas
en question est un repas de mariage. Et catastrophe : le congélateur est débranché et la viande
a tourné. La solution ? On lance les feuilletés à l’anchois pour faire patienter les invités.
Tout se passe pendant le repas de mariage, et pourtant le repas en soi n’est pas important : la preuve, les invités mangent des feuilletés à l’anchois. Du discours du marié aux ennuis du
personnel en passant par les amourettes d’une soirée, le dîner est avant tout la scène d’une
immense pièce de théâtre.

Intéressantes à décrypter, les scènes de repas au cinéma nous apprennent toujours beaucoup.

  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid