A la une

Les démarches pour devenir entrepreneur et réussir

Devenir entrepreneur est une voie de plus en plus empruntée par les personnes qui rêvent de liberté. Vous souhaitez vous aussi devenir votre propre patron en fondant votre entreprise ? Découvrez les démarches à entreprendre et profitez des conseils qui suivent pour réussir. Êtes-vous prêt pour devenir entrepreneur ? Avoir sa propre entreprise est le sujet de beaucoup de fantasmes. On visualise de nombreux avantages : liberté géographique, réussite financière, etc. Toutefois, au-delà de cette image sublime de l'entrepreneuriat, se cachent diverses difficultés auxquelles vous devrez faire face. Ainsi, avant de vous lancer dans les démarches administratives, commencez par vous poser les bonnes questions. Être entrepreneur est en effet risqué, et ce n'est pas tout ce qui s'y lance qui réussit. Alors, êtes-vous prêt à investir énormément de temps dans votre projet durant des mois sans garantie de résultat ? Au départ, vous pourriez être amené à travailler 75 heures par semaine, voire plus. Êtes-vous prêt aussi à investir financièrement dans votre projet ? Êtes-vous patient ? Sachez que les résultats de vos efforts ne sont pas immédiats. Il vous faudra attendre des mois pour obtenir les premiers résultats que vous convoitez. Trouver la bonne idée de business Vous savez ce qu'est être entrepreneur implique et vous êtes prêt à vous lancer ? Maintenant, trouvez la bonne idée d'entreprise. C'est le premier élément de réussite de votre business. Cherchez une activité qui correspond au désir de votre audience et qui vous permet en même temps d'atteindre l'objectif que vous vous êtes fixé. Trouvez une niche dans laquelle investir. Pour cela, prenez en compte l'intérêt que vous avez pour l'activité que vous souhaitez lancer. Pour réussir, il est important que vous aimiez les tâches que vous serez amenés à effectuer. Ensuite, vous devez évaluer vos compétences. Si vous maîtrisez votre domaine…
300
A la une

Bourse : Comment Monter sa propre Plateforme de Trading ?

L'équipement trader en bourse est souvent impressionnant pour les débutants, un PC trading se composant notamment la plupart du temps d'un minimum de trois écrans. Si l'on peut acheter directement une telle station de trading occasion ou neuve, on peut également la monter soi-même. Mais comment déterminer la bonne configuration PC pour trader ? Explications. Connaître ses Besoins Avant tout setup trading, il convient d'abord de bien connaître ses propres besoins en fonction notamment de son style de trading. Le scalper et le swing trader n'ont en effet pas les mêmes besoins en termes de station trading. Le scalping consistant en des transactions nombreuses et ultra rapides, le scalper doit privilégier une grande vitesse d'exécution, avec un bon processeur, tel que i7 7ème génération minimum, une mémoire vive importante (DDR4) et un écran trading présentant un taux de rafraîchissement élevé (120 hz). Le swing trader, lui, passe beaucoup plus de temps devant ses écrans. Il a donc besoin d'un affichage optimisé, avec des écrans Full HD branchés en Displayport (ou à défaut en DVI) et un filtre bleu pour le confort. Choisir ses Composants Examinons maintenant les différents composants à prendre en considération dans le montage de son bureau de trading. Le Processeur (CPU) Le processeur joue un rôle capital dans la vitesse d'exécution de l'ordinateur de trading. Celle-ci a notamment un rôle-clé pour le scalper, dont la stratégie repose sur la rapidité d'exécution de ses transactions. Un processeur i7 de 7eme génération est un minimum. La Carte Mère La carte mère est le composant principal de l'unité centrale ; c'est elle qui gère les autres composants. Elle doit donc être choisie soigneusement et être notamment la plus récente possible afin d'être compatible avec les autres composants. Une carte mère trop ancienne risque en effet de ne pas reconnaître des…
300
A la une

Comment choisir son partenaire pour fabriquer un moule d’injection plastique ?

De nos jours, de nombreuses sociétés sous-traitent en faisant appel à des partenaires exté, les constructeurs automobiles ne sont plus que des intégrateurs comme les géants de l'informatique qui ne créent pas les pièces nécessaires à leurs produits, mais se servent de ce que font les autres en les l'un des métiers auquel le monde de l'entreprise fait très souvent appel est celui de l'injection plastique. Kesako que çà ? Sans le savoir, vous savez déjà de quoi il est question. Utilisé dans l'agroalimentaire, dans le domaine médical ou dans l'électronique, le moulage par injection plastique est une méthode qui consiste à chauffer du plastique, à le ramollir ensuite pour l'injecter finalement dans un moule. Expliqué comme cela, c'est simple, non ? Ce procédé permet ainsi de fabriquer à moindre coût des prototypes d'un produit et/ou des petites séries, sur lesquels on pourra travailler et les modifier ensuite. Aussi, il ne faut pas se tromper dans le choix du partenaire, car cela peut être le début d'une belle aventure ou d'un réel cauchemar.À qui se fier pour commander des pièces plastiques ?Non, on ne choisit pas au hasard un partenaire pour fabriquer un moule d'injection plastique, comme indiqué précédemment celui-ci peut être décisif pour la vie d'une entreprise. Et il faut donc s'informer sur les différentes solutions qui s'offrent à nous. Pour obtenir des pièces plastiques de qualité, il faut donc passer par une entreprise qualifiée, quitte à payer plus cher. Pour cela, faites le tour des forums et du web pour voir ce qui se dit sur la société de moulage par injection avec laquelle vous souhaitez travailler. Cette méthode vous permettra d'en savoir plus sur la société notamment en ayant les témoignages d'anciens clients, en les contactant même si besoin. En effet, peut-être qu'un prestataire a été très…
300
A la une

Transformation des entreprises : les marketers, premiers acteurs

Le monde se réinvente, se transforme .. Il parait que 80% des métiers actuels n'existeront pus d'ici 30 ans. Le web, le numérique a vu l'émergence de nouveaux métiers, certains se transformer et d'autres disparaître. Et dans cette transformation, les marketers sont les premiers acteurs comme vous allez le découvrir dans cette infographie, offerte par Wrike - gestion de projet en ligne et la collaboration.
300
Divers

Bien-être en entreprise : pourquoi et comment l’améliorer ?

L’amélioration du bien-être au travail est une notion apportée par les startups, un modèle de plus en plus repris à l’heure actuelle par les PME et les grandes entreprises, qui ont compris les enjeux relatifs aux conditions de travail des salariés. Preuve de cette prise de conscience, on retrouve aujourd’hui des indicateurs de bien-être en entreprise, ainsi que des « Chief Happiness Officers », permettant ainsi d’imposer progressivement des conditions plus adaptées aux besoins des employés. Pourquoi et comment améliorer le bien-être au travail ? Explications. Pourquoi améliorer le bien-être au travail ? Si l’amélioration du bien-être au travail est avant tout une démarche visant à apporter satisfaction aux salariés, celle-ci entraîne également des conséquences positives au sein de l’entreprise. En effet, on constate un regain de productivité, ainsi qu’une réduction du turnover. D’autre part, améliorer les conditions de travail permet de fédérer les employés, de créer un sentiment d’appartenance, renforçant la loyauté et la fidélité. Aller au-devant des besoins des collaborateurs Pour améliorer le bien-être des salariés au travail, l’entreprise se doit d’anticiper leurs besoins, en termes d’équipement notamment. Aussi, on veillera à investir dans des sièges et des bureaux ergonomiques, dans du petit matériel et dans des accessoires permettant de créer des conditions de travail plus agréables. Pour générer un sentiment fédérateur, pourquoi ne pas personnaliser ces équipements aux couleurs de l’entreprise ? L’environnement de travail, pour améliorer le bien-être en entreprise Penser l’environnement de travail autrement, voici un concept lancé par les startups et massivement repris par les PME et les multinationales. En créant des espaces ouverts, propices aux échanges et à la transparence, en végétalisant les bureaux et les salles de réunion et en investissant dans du matériel approprié, les chefs d’entreprise interviennent directement dans l’amélioration des conditions de travail des salariés. Permettre la personnalisation des bureaux, voici également une excellente…
300
A la une

5 conséquences bénéfiques de la réalité augmentée sur l’industrie

La réalité augmentée n’est pas qu’un gadget amusant pour explorer le monde et capturer des Pokémons. Effectivement, les solutions de ce genre sont de plus en plus nombreuses à faire irruption dans le monde de l’industrie. Depuis quelques années, la réalité augmentée boost massivement l’industrie et voici donc 5 conséquences bénéfiques. Effacer la frontière entre conception et création Avant l’arrivée de la réalité augmentée, le département de la conception et celui de la création devaient communiquer en permanence lors du développement d’un nouveau produit. Un produit devait faire d’innombrables allers-retours entre les deux pour que les problèmes qui avaient échappé au concepteur puissent être résolus. La réalité augmentée permet d’effacer la frontière entre les deux départements et de gagner du temps en révélant immédiatement les problèmes de conception. Gagner en productivité Si le magazine Actualité Informatique a récemment évoqué les transitions de nombreuses entreprises vers la réalité augmentée, ce n’est pas un hasard. Ce genre de solution permet de gagner en productivité en permettant à l’employé de disposer d’une vision plus large de la situation et des problèmes. Ainsi, l’employé est constamment assisté par les logiciels de réalité augmentée qui lui permettent alors d’identifier facilement chaque problème et sa solution. Améliorer et faciliter l’apprentissage Pour les entreprises et les employés, l’un des plus gros avantages de la réalité augmentée, c’est qu’elle permet de faciliter l’apprentissage. D’abord, la production d’exercices en réalité augmentée permet de faire progresser plus vite l’apprenti. Ensuite, cette solution offre une meilleure indépendance à celui qui apprend et permet de conserver la productivité de la chaîne. Enfin, la réalité augmentée accompagne parfaitement l’apprentissage continu des employés. Proposer une meilleure sécurité La réalité augmentée a une conséquence inattendue pour certains : elle renforce la sécurité sur les chaînes de production. Pourquoi ? Parce que ces environnements sont extrêmement sensibles et…
300
A la une

5 idées d’entreprises écologiques

La fièvre de l’entrepreneuriat vous brûle de jour comme de nuit. Comme Sir Richard Branson, vous voyez des opportunités d'investissements à tous les coins de rues. Sauf votre empreinte carbone est d'une importance cruciale à vos yeux. Changer le monde ? Pourquoi pas ! Mais cela ne doit pas se faire au détriment de la nature. Ami écologiste, pour toi qui lis ces lignes, voici 5 façons d'entreprendre sans polluer. 1- Se lancer dans l'agriculture biologique Sans savoir pourquoi, vous avez toujours été attiré par les grands espaces. La vie en ville n'est pas pour vous. C'est l’endroit où vous vivez, où vous travaillez, où se trouvent vos proches, mais dans le fond, la nature vous appelle. Cessez de résister et suivez votre vocation. 2- Créer une entreprise de recyclage "Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme". La citation de Lavoisier n'est pas véridique qu'en chimie. Dans la vie de tous les jours, ce qui est considéré comme un déchet peut se révéler être une vraie mine d'or. Récoltez les bouteilles de verre usagées, faites-les fondre et produisez-en de nouvelles. Les déchets plastiques sont la pandémie écologique de ce siècle. Et si au lieu d'en produire de plus en plus chaque année, on réutilisait ceux déjà présents ? Collectez-les, réduisez-les en granulés et revendez-les aux entreprises environnantes à faible coût. 3- Mettre sur pied un e-commerce Certaines familles sont fièrement commerçantes de génération en génération. Si vous en faites partie, félicitations ! Vous continuez d'écrire la légende familiale en la mettant au goût du jour. Si ce n'est pas le cas, félicitations aussi ! Vous êtes un pionnier ! Moins chronophage que son équivalent offline, l'e-commerce permet de transcender les barrières géographiques. Si vous êtes doué de vos mains, vous pouvez confectionner des articles originaux et…
300
A la une

L’écologie au coeur de la vie ?

Il y a quelques semaines a eu lieu les élections européennes. Avec des résultats surprenants, qui a vu l'effondrement des partis dit "traditionnels" et la forte montée d'un parti écologiste. Il semble que ce soit les "jeunes" qui ait décidé de voter "vert". Il faut dire que la mobilité et l'environnement pèse vraiment sur la vie quotidienne. Cependant, et comme bien souvent, les décisions prises ne font pas écho auprès de ceux qui devraient les appliquer ( ou les faire appliquer ). Au delà des lois mises en place, il faut reconnaitre que de nombreuses entreprises se sont spécialisés dans le monde de l'écologie. Et l'un des premiers domaines dans lequel il faut agir est celui des déplacements. Le Concorde a ainsi été mis aux oubliettes car ils consommaient énormément d'énergie pour un bénéfice désormais limité avec l'évolution de la technologie. Et il y a un autre domaine où l'environnement est un axe de développement, c'est celui de la logistique. En effet, avec internet, on se fait tous livrer après avoir commandé sur le web sur notre site préféré. Cela nous évite de nous déplacer et donc de polluer ... mais est-ce la solution miracle pour prendre soin de notre planète ? Or stocker, entreposer, livrer des produits consomme de l'énergie. Il faut donc faire en sorte qu'on en utilise le moins possible et de manière réfléchie. Ainsi, chez le 1er fabricant français bio indépendant en France, Lea Nature, une solution simple a été mise en place pour réduire les source d’émissions de CO2. Les camions de livraison du transporteur, avec qui la société a un contrat, sont passé en « double plancher ». Cela signifie que si les palettes sont homogènes et que cela est possible, les camions sont chargés avec des palettes sur deux étages, ce qui a…
300
A la une

Connaissez-vous le prêt entre particuliers ?

Il y a quelques années, il n'était pas rare de rencontrer des personnes qui n'avaient pas de prêt. Soit ils achetaient au comptant, soit il n'achetait et ce quelque soit l'objet ou le bien en question. Mais depuis le monde capitaliste a modifié l'économie de chacun et les banques ont multiplié les offres de prêt, les assurances se sont aussi mués en prêteurs et les organismes de crédit sont légion. Et il existe également le pret entre particulier, rarement utilisé mais qui est facile à mettre en place. Dans ce cas, ce n'est donc pas une banque ( ou un autre organisme ) qui est prêteur mais un particulier. Ce système peut être intéressant pour une personne inscrite au fichier de la banque de France, et qui n'a donc pas accès aux offres de financement classique. Bien entendu, cette solution est "réglementé" afin d'éviter tout éventuel problème. Ainsi, le montant miminimum d'un tel prêt est de 760 euros. Le prêteur engage alors sur ses fonds personnels comme une banque. C'est donc un crédit à la consommation, régi par des conditions d'emprunt, des taux, des délais, etc. Un contrat est donc signé entre les parties et précise le montant du prêt, la durée de celui-ci et la fréquence des mensualités de remboursement. On peut aussi y trouver le tau d'intérêt, bien que cette mention soit facultative. Au niveau du prêteur, il faut savoir que tout prêt entre particuliers doit être déclaré au service des impôts. Que vous prêtiez de l'argent ou que vous en receviez, vous devez déclarer les intérêts reçus ou versés. Ces derniers seront imposables pour le prêteur. Et s'il oublie de les mentionner lors de sa déclaration de revenus, l'administration fiscale peut taxer la somme comme revenu d'origine indéterminée. Si vous désirez plus d'informations sur le sujet, je…
300
A la une

Définition de l’Economie Solidaire

Vous souhaitez connaitre ce que recouvre la définition de l’économie circulaire ? En lisant cet article, vous serez dorénavant fixé ! Définition de l’économie circulaire Face à la raréfaction des ressources, la nécessité d’engager la transition vers une autre forme d’économie reposant entre autres sur la réparation, la réutilisation, la refabrication et le recyclage des produits, s’est progressivement imposée. C’est dans ce cadre que le concept de l’économie circulaire a vu le jour, et s’est peu à peu développé dans les entreprises, pour finalement s’imposer comme un facteur incontournable pour répondre avec efficacité aux enjeux du futur. Quelle est la définition de l’économie circulaire, quelles sont ses origines, et comment se former au design circulaire ? Définition de l’économie circulaire Il existe plusieurs définitions de ce concept, très proches les unes des autres. L’une des plus succinctes présente l’économie en boucle comme un modèle économique qui fonctionne idéalement de façon cyclique, en réutilisant les déchets générés. Le concept en lui-même tire ses origines des années 70, où plusieurs économistes ont commencé à s’intéresser à la notion d’économie en boucle. Mais ce n’est qu’à partir de 2010 qu’elle s’est développée, dans un contexte de diminution des ressources et d’augmentation de la consommation mondiale, grâce à des entreprises spécialisées comme Wiithaa. De toutes les versions existantes, la définition de l’économie circulaire proposée par l’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Énergie (ADEME) est, pour beaucoup de spécialistes, la plus complète. L’institution définit ce concept comme un « système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en développant le bien-être des individus ». Des enjeux de taille Les enjeux de l’économie circulaire sont multiples, et loin d’être négligeables. De la…
300