SAN JOSE, Californie–()–Forescout Technologies, leader de la cybersécurité automatisée, a annoncé aujourd’hui la nomination de Rik Ferguson au poste de vice-président du renseignement de sécurité.

Fort d’une carrière de plus de 25 ans, dont 15 ans en tant que vice-président de la recherche sur les menaces, chez Trend Micro, Rik Ferguson est un pilier du monde de la cybersécurité. Rik Ferguson est un chercheur, un conteur et un futuriste, qui aide les gouvernements, les forces de l’ordre, les entreprises et les particuliers à comprendre les complexités de la technologie et son intersection avec la cybercriminalité. Il a plongé dans les profondeurs de la clandestinité cybercriminelle et aidé le monde entier à comprendre les menaces d’aujourd’hui, tout en explorant l’évolution future de ces menaces au fil du temps.

Rik Ferguson est l’un des conseillers spéciaux, fondateurs du Centre européen de lutte contre la cybercriminalité (EC3), d’Europol ; un professionnel de la sécurité, primé à plusieurs reprises, et reconnu pour sa contribution à l’informatique ; membre de la Royal Society of Arts ; membre du conseil d’administration de plusieurs start-ups ; et conférencier de renommée mondiale.

« Je suis très heureux de rejoindre Forescout à un tel stade de sa croissance et de son parcours », a confié Rik Ferguson, vice-président du renseignement de sécurité. « Forescout est la première entreprise à partir d’une plateforme établie de visibilité réelle, et construire une solution de cybersécurité sur cette base, plutôt que d’élaborer un produit de sécurité et tenter d’en moderniser la visibilité. Elle s’est forgé une solide réputation, en fournissant des renseignements sur les menaces, et des informations basées sur les données, à ses clients et la communauté de la sécurité au sens large ; et je suis impatient d’ajouter mes compétences d’expert à celles de cette équipe impressionnante, alors que nous ouvrons une voie plus ample et plus audacieuse dans la compréhension et l’anticipation de l’avenir des menaces et des risques. »

« Nous sommes extrêmement fiers que Rik se joigne à nous et travaille aux côtés de notre équipe primée de recherche et d’analyse des menaces, Vedere Labs », a déclaré Ian Curry, directeur du marketing, chez Forescout. « Forescout a entamé un parcours crucial pour s’appuyer sur son héritage, sa technologie de plateforme, et développer l’excellence de ses recherches, connaissances et renseignements uniques en matière de menaces. Rik approfondit nos connaissances et notre compréhension pointues des cybercriminels du monde entier et, grâce à l’évaluation des risques et la détection des menaces, ajoutées récemment suite à notre acquisition de Cysiv, nous nous démarquons en tant qu’expert mondial du panorama des cybermenaces, en aidant les organisations à se défendre de manière proactive. »

En plus de son activité professionnelle, Rik est également cofondateur de l’initiative Respect in Security dont la mission est de soutenir les victimes de harcèlement en ligne et sur le lieu de travail.

À propos de Forescout

Forescout Technologies, Inc. assure l’automatisation de la cybersécurité automatisée dans la sphère numérique, en maintenant un alignement continu des cadres de sécurité des clients avec leurs réalités numériques, et ce pour tous les types d’actifs : IT, OT, IoT, IoMT. La plateforme Forescout Continuum offre une visibilité complète des actifs, une conformité continue, une segmentation du réseau, et une base solide pour le modèle Zero Trust. Depuis plus de 20 ans, des organisations du classement Fortune 100 et des agences gouvernementales font confiance à Forescout pour leur apporter une cybersécurité automatisée à grande échelle. Forescout fournit à ses clients une intelligence basée sur les données pour détecter avec précision les risques, et remédier rapidement aux cybermenaces sans perturber les actifs essentiels de l’entreprise. www.forescout.com

Gérer le cyberrisque, ensemble.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.