france pari sportif rc lens i-actu

2010 doit être l’année de l’ouverture à la concurrence des paris sportifs.

Plusieurs clubs de football ont signé des accords avec des sociétés de paris mais ne peuvent pour le moment afficher ces marques car celà est interdit par a loi.
Le RC Lens vient cependant d’officialiser un partenariat avec la société France Pari pour proposer à ses supporters de parier sur différents sports et celà gratuitement. En quoi consiste ce rapprochement ? i-actu a eu la chance d’interviewer Hervé Schlosser, directeur de France Pari à ce sujet.

Hervé Schlosser, tout d’abord merci de nous accorder cette interview, vous êtes président et fondateur de la société France Pari. Pouvez vous nous présenter France Pari ?

France Pari est un nouvel entrant 100% français sur le marché des paris sportifs en ligne. Notre société a été créée en 2008 afin de préparer l’ouverture à la concurrence du marché des paris en ligne, qui est en train d’être votée au Parlement. Outre les fondateurs, on retrouve aussi au capital de très grands champions français comme Alain Prost, quadruple champion du monde de F1, Frank Leboeuf, champion du Monde de foot 98 ou encore Fabien Pelous, recordman de sélections en équipe de France de Rugby. Ces champions nous apportent aujourd’hui leur image, leur crédibilité et leur réseau dans le sport.
Dès l’ouverture du marché, cet été, ils fourniront à nos joueurs des analyses détaillées et des pronostics, afin de les guider.

La société compte désormais 25.000 joueurs inscrits et actifs sur sa plateforme de paris gratuits www.france-pari.fr qui fonctionne aussi sur l’Internet mobile, car c’est pour nous un axe de développement très important


Comme partenaire, on retrouve un club de rugby, 2 clubs de basket-ball, un club de Volley-Ball et vous avez officialisé votre partenariat avec un club de football de Ligue 1, le RC Lens, pouvez-vous nous en dire plus ?

FrancePari propose aux clubs de sport un modèle de partenariat innovant, dit de cobranding et importé du Royaume-Uni, les champions des paris en ligne. Nous leur apportons un outil de dynamisation de leur site Internet : une plateforme de paris sportifs mise à leur couleur et mettant en avant les paris autour des matchs du club. Nous partageons ensuite avec eux, les revenus qui seront générés par les joueurs inscrits via le site du club, et ce dès que le marché des paris payants sera ouvert.

Pourquoi ce club ? d’autres équipes de Football vont-elle être concernées par un accord dans les prochains mois ?

Les marchés étrangers ont montré que le fait de bénéficier d’une forte visibilité sur le football était un facteur clé de succès car ce sport draîne plus de 50% des paris. Or, Lens est un des tous premiers clubs de foot en France, qui bénéficie en plus d’une cote de sympathie extrêmement élevée : c’est l’effet Ch’ti, bien avant même le film de Dany Boon. C’est la troisième affluence stade de Ligue1, derrière Marseille et le PSG, mais devant l’OL ; et une des principales audiences de la Ligue 1 sur Internet. A ce jour, France Pari est le 3ème opérateur de paris sportifs à s’implanter dans la Ligue1, après Betclic et Unibet. Cela témoigne de notre puissance et de notre crédibilité sur ce marché.


Celà signifie-t-il que France Pari va apparaître prochainement sur les maillots des différents clubs partenaires comme sponsor ?

A priori non, car notre stratégie avec les partenaires sportifs est avant tout basé sur une très forte visibilité Internet afin de recruter des joueurs.

Selon des sources bien informées, France Pari ne se cantonne pas qu’aux clubs de sports et prochainement un accord avec un site d’info doit être annoncé. Pourquoi cet accord ?

France Pari a signé une quinzaine de partenariats avec des sites Internet dont l’audience est en adéquation forte avec l’univers des paris sportifs. C’est le cas évidemment des sites de sport, mais c’est aussi le cas des sites de médias, dont une partie de l’audience s’intéresse à l’information sportive et donc potentiellement aux paris sportifs. Nous recherchons des partenariats avec des sites trainant des audiences significatives sur le web. C’est le cas d’i-Actu et c’est la raison pour laquelle nous sommes particulièrement heureux de notre partenariat avec vous.

Merci Hervé et rendez-vous … début février ! 😉