Rapt à Cholet : une fillette recherchée !

Alors qu'elle jouait avec sa grande soeur, une fillette de 6 ans a été enlevée dimanche après midi à Cholet ( Maine et Loire ). C'est pendant qu'elles faisaient du roller sur un parking qu'un homme a tenté d'enlever les deux enfants. La fille ainée a réussi à s'chapper et à donner l'alerte, seul Aurélia a, donc, été kidnappé par l'individu, activement recherché depuis dimanche. Les opérations de recherche n'ont pour le moment rien donné et tropis escadrons de gendarmerie devaient se joindre ce matin aux compagnies déjà présente sur place. Le capitaine Bertrand Depierre, officier de communication de la gendarmerie des Pays-de-la-Loire, que "toutes les hypothèses sont étudiées" concernant les motifs possibles de l'enlèvement. Crédit photo :
300

Le beaujolais, cause d’affrontements

La fête pour la sortie du beaujolais nouveau a tourné au cauchemar dans la préfecture de l'Isère où une vingtaine de pesonnes ont été interpellés après des affrontemments avec les forces de l'ordre au cours duquel 6 policiers ont été blessés. A 00h25, les pompiers ont été appelés pour soigner un blessé, c'est
300

Penurie de vaccins

La grippe inquiète les français a tel point que les pharmacie ne disposent plus de vaccin contre la grippe, si vous n'avez pas eu le temps de vous faire vacciner alors il faudra attendre ! En effet, le ministère de la santé a decidé de réserver les dernieres doses de vaccins aux personnes les plus fragiles ...
300

La grève

La CGT, l'UGICT-CGT, le SNTU-CFDT, FO, SUP, la CFTC, l'UNSA et le syndicat libre (SL) ont été condamnés ce jour au "paiement d'une astreinte provisoire de euros par jour de reconduction du mouvement illicite., dans le conflit concernant la Régie des Transports Marseillais. Le juge des référés du tribunal de grande instance de MarseIlle a , en effet, déclaré "sans effet"
300

"France Soir" : 6 mois de plus au moins …

Le tribunal de Commerce de Bobigny a décidé de placer le quotidien "France Soir" en redressement judiciaire pour six mois. Cette décision permet la poursuite des activités du journal et lui donne du temps pour trouver un éventuel repreneur. Ce grand journal créé en 1944 a vu écrire de nombreux journalistes célèbres dans ses colonnes, dont le plus célèbre, Pierre Lazareff, fut même un patron reconnu. Le journal, avec 118 salariés, dont 74 journalistes, perd de l'argent: euros par mois, ne se vendant qu
300