Les beaux jours font la joie des insectes, des nuisibles et autres parasites.

Que l’on ait une maison, un appartement, ou un jardin, il faut gérer ces petites compagnies bien indésirables.
Et ce n’est pas toujours simple. En effet, il existe de nombreux insectes indésirables et de nombreuses façons de les traiter. Vous pouvez bien entendu faire appel aux services d’exterminateurs qui veillent à résoudre vos problèmes de vermine à l’aide de produits d’une grande efficacité, ou utiliser un insecticide ou un pesticide. Dans ces derniers, on retrouve des déclinaisons chimiques d’un côté et bio de l’autre.
A noter que « pesticide » est un terme général, que l’on utilise pour décrire une substance qui détruit un organisme nuisible, ou qui prévient, réduit les dommages qu’un organisme nuisible peut causer. Ces organismes peuvent être des insectes, des souris, des rats ou d’autres animaux sauvages mais aussi des plantes indésirables, des bactéries ou des virus.
Le mot « insecticide », quant à lui, signifie que la substance en question a la propriété de détruire les insectes.

Les insecticides chimiques s’utilisent généralement dans les milieux commerciaux et industriels sur des cibles bien précises, en fonction des normes de sécurité rigoureuses, afin d’éviter leur propagation à des endroits indésirables. Si le terme chimique introduit dans l’esprit des gens automatiquement les mots « meilleure efficacité », il s’asssocie aussi à « effets néfastes sur la santé ». En effet, , certains effets indésirables peuvent être occasionnés par l’exposition à un pesticide tel l’irritation des voies nasales, de la gorge, des yeux ou de la peau, céphalées, des crampes abdominales, incapacité de respirer, perte de conscience, etc.
Mais le produit chimique n’est pas la solution. En effet, les punaises de lit, par exemple, se sont habitués aux insecticides chimiques et se sont adapté aux produits destinés à les faire disparaître en créant des hormones antipoison afin de pouvoir proliférer.

C’est pourquoi on se dirige maintenant vers les produits bio, qui font appel à des produits de synthèse.
Ainsi, les insecticides biologiques sont constitués d’eau et d’huile, biodégradables. L’huile est destiné à faciliter la pénétration du produit dans les structures et surfaces à traiter. S’il y a donc des insectes cachés dans vos murs, les produits biologiques ont autant d’effet que les produits chimiques. En outre, l’utilisation de produits biologiques est préconisé dans le traitement des résidences de particuliers pour préserver la santé des clients et des techniciens les utilisant.
Bio ou chimiques, il faut toujours considérer que ces produits sont destinés à « causer du mal » et donc peuvent être dangereux pour les hommes, et notamment les enfants. Donc à manipuler avec précaution !