jack lang site internet cybersquatting Le cybersquatting de nom de domaine n’est pas nouveau…

Pour les non initiés, expliquons ce terme décrit l’action de prendre un nom de domaine avec un nom ou une marque connue afin de bénéficier de la popularité mais sans proposer le réel contenu auquel l’internaute s’attend.
Quelques exemples connus sont notamment france2.com et france3.com qui ne sont pas les sites des chaînes de télévision mais qui renvoient sur un site pornographique. Et c’est ce qui arrive à Jack Lang, bien malgré lui. Afin de ne promouvoir aucun de ces sites, je ne mettrai pas de liens directs vers ces cybersquatters… Concernant le site du député du Pas De Calais, il semble que le renouvellement ne s’est pas effectué à temps et que le nom a été récupéré par un internaute russe, qui y met des images que l’on interdit généralement aux moins de 18 ans.

Pour info, le vrai site de l’intéressé est jacklang.org .