jean todt max mosely fia federation internationale automobile president Lorsqu’il y avait la possibilité de la création d’un championnat de F1 concurrent, son nom avait été avancé comme responsable mais depuis tout est rentré dans l’ordre.

Mais Max Mosley, l’actuel président de la Fédération Internationale Automobile remet son nom sur le devant de la scène.
Et non pas dans une quelconque polémique mais pour le remplacer. Celui qui ne se représentera pas en octobre prochain a recommandé dans une lettre adressée aux membres de la FIA d’élire Jean Todt à sa place.

« Les objectifs de ceux qui m’ont soutenu peuvent être atteints si vous élisez une équipe forte, expérimentée et compétente. (…) Je pense que Jean Todt serait la bonne personne pour diriger cette équipe »,

« Jean est sans aucun doute le manager sportif de sa génération et de n’importe quelle autre. Les équipes sous ses ordres ont remporté le Championnat du monde des rallyes, des rallyes-raid comme le Paris-Dakar, les 24 heures du Mans et, ces quinze dernières années, un Championnat du monde de Formule 1 après l’autre ».

« Il a également été directeur général d’un constructeur automobile. Il a ainsi l’expérience de diriger une organisation grande et complexe, une qualification essentielle pour un futur président de la FIA ».

« Plus récemment, il a été impliqué avec sa compagne Michelle Yeoh dans les campagnes environnementales et de sécurité routière de la FIA aux quatre coins du monde, montrant ainsi un attachement aux initiatives publiques majeures, qui constituent une part importante du travail de la FIA ».

« Enfin, je dois insister sur le fait qu’il ne serait pas le candidat de l’industrie automobile. Il n’aurait aucune relation particulière avec son ancienne entreprise, Ferrari, ni avec Peugeot Citroën, son ancienne équipe de rallye, rallye-raid et d’endurance. Il préserverait l’indépendance de la FIA ».

« S’il accepte de se présenter, je crois qu’il serait la personne idéale pour poursuivre et même élargir le travail entrepris ces seize dernières années. Il est digne de confiance dans tous les domaines dans lesquels la FIA est active. J’espère vraiment que vous lui accorderez votre soutien ».

Tels sont les propos de Max Mosley.

Rien n’est encore fait mais il semble donc que « le petit caporal » prenne les commandes de la FIA… A suivre en octobre bien sur !