jeannie longo iseroise grenoble cycliste jo pekin Petite anecdote sur notre championne iséroise…

Celle-ci rentrera bredouille des JO de Pékin mais elle a mis toutes les chances de son côté.
En refusant notamment de dormir dans les draps proposés par l’organisation chinoise. Jeannie Longo a, en effet, fait le voyage jusqu’en Chine avec ses propres draps. La cycliste a indiqué qu’elle dormait mieux ainsi. Est-ce une des raisons de sa longévité au plus haut niveau et des nombreux succès ?

Terminant à la 4ème place du contre-la-montre individuel, la doyenne de la délégation française fera peut-être mieux dans 4 ans à Londres, et à 53 ans.