renault véhicule interdit chine sécurité C’est l’hôpital qui se fout de la charité !

C’est ce que doivent penser les dirigeants français de la marque au losange.
En effet, l’Administration en charge du contrôle de qualité (AQSIQ) en Chine a décidé de recaler des modèles de Laguna Ph2, de Scenic et de Mégane Ph2. Selon l’organisme chinois, cette décision a été prise pour « protéger le consommateur chinois ». Il smeblerait que de « sérieux problèmes de sécurité » aient été découverts sur les véhicules Renault.

Et si celà était du à des pièces « made in china », ce serait marrant, non ?