PALO ALTO, Californie–()–Denodo, leader de la gestion des données, a publié aujourd’hui les résultats de sa sixième enquête annuelle sur l’utilisation du cloud, qui a révélé que l’adoption du cloud poursuit son ascension rapide, avec plus de la moitié (54 %) des participants déclarant qu’ils sont à un niveau intermédiaire ou avancé d’utilisation du cloud. La transformation des entreprises basée sur le cloud est devenue une priorité, alors que les organisations sont confrontées à des problèmes de chaîne d’approvisionnement mondiale, à des menaces de cybersécurité et à l’instabilité géopolitique. Alors que les entreprises de toutes tailles et de tous marchés verticaux se tournent vers le cloud pour garantir flexibilité et résilience face à ces défis, les petites et moyennes entreprises ont stimulé les investissements dans les services d’infrastructure cloud, pour prendre en charge la migration des charges de travail, les services de stockage de données et le développement d’applications cloud natives.

Téléchargez les résultats gratuits ici.

Les entrepôts de données basés sur le cloud, les lacs de données et les lake houses ont joué un rôle de premier plan en 2021 et ont été cités à la fois comme une initiative de premier plan par les répondants (48 %) et un cas d’utilisation de premier plan (57 %). Le cloud hybride continue d’être le modèle de déploiement de choix comme il l’a été depuis l’enquête de 2020. Cependant, cette année, l’écart entre le cloud hybride et le cloud privé est considérablement plus grand. Le cloud hybride a été choisi par près de deux fois plus de répondants (37,5 %), contre 20 % pour le cloud public pur. Cette année, il est clair que le cloud hybride est moins un « choix » qu’une « nécessité » et cela indique que les entreprises ne se débarrassent pas complètement de leurs systèmes sur site, même si elles ont augmenté leur empreinte cloud. Les entreprises ont de bonnes raisons de déployer ce style de déploiement mixte, notamment la conformité réglementaire, ce qui explique peut-être pourquoi elles choisissent de ne pas simplement abandonner les systèmes sur site lorsque le paysage technologique change.

En ce qui concerne le fait que ces entreprises interrogées soient axées sur les données, près de quatre répondants sur cinq (79 %) ont cité la complexité de l’intégration des données, l’accessibilité des données et la prise en compte de différents formats de données comme le principal obstacle à l’adoption de données, suivis du manque de compétences et de ressources analytiques pour transformer les données brutes en informations (62 %). Les scientifiques des données ont également eu du mal. Souvent cités pour avoir passé plus de temps à trouver, à accéder et à préparer des données qu’à les analyser, plus de 2 sur cinq (44 %) n’ont pas pu trouver, accéder et analyser la moitié ou plus de leurs données après avoir adopté les technologies cloud et seulement 17 % ont été en mesure d’exploiter 75 % ou plus de leurs données.

Le rôle de l’informatique dans le processus de modernisation du cloud a également changé. En 2020, l’objectif des professionnels de la technologie était de choisir le fournisseur de cloud approprié et de gérer la migration. Mais en 2021, ces équipes informatiques se concentrent davantage sur la formation nécessaire pour faire passer les systèmes cloud de leur organisation au niveau supérieur (selon 31,3 % des répondants à l’enquête), tandis que d’autres activités telles que la sélection du fournisseur de cloud et la planification des migrations vers le cloud restent importantes. Les entreprises utilisent le cloud pour divers cas d’utilisation, les plus populaires étant les rapports et les tableaux de bord, la BI en libre-service et les analyses ad hoc ; cependant, les répondants prévoient un passage à la virtualisation des données, à la préparation des données, à la qualité et à la fusion des données à l’avenir.

Ces cas d’utilisation brossent un portrait saisissant de la situation de nombreuses organisations en ce qui concerne leurs parcours vers le cloud. Premièrement, cela reflète le fait que les parties prenantes au sein des organisations sont prêtes à mieux utiliser leurs données et, deuxièmement, cela montre que les organisations cherchent maintenant à maximiser leurs systèmes cloud avec des référentiels cloud robustes. Après avoir migré des charges de travail clés vers le cloud, la prochaine étape pour de nombreuses entreprises consiste à trouver un endroit pour stocker les nouvelles données qu’elles commencent ensuite à acquérir. Les approches modernes de gestion des données telles que la structure logique des données permettent aux organisations de s’adapter de manière transparente aux systèmes hérités, afin qu’elles puissent travailler en tandem avec les systèmes cloud.

« Le public continue d’exprimer son besoin de données en temps réel, il n’est donc pas surprenant que la disponibilité, en ce qui concerne l’intégration, la gestion et l’analyse des données dans le cloud, soit non seulement ‘agréable à avoir’, mais essentielle pour devenir axée sur les données », a déclaré Ravi Shankar, vice-président senior et directeur du marketing de Denodo. « Cela est vrai dans toutes les configurations, mais la réalité est que la plupart des organisations sont incapables de trouver, d’accéder et d’analyser la moitié ou plus de leurs données après avoir adopté les technologies cloud. C’est peut-être la raison pour laquelle l’écrasante majorité des organisations (93 %) ont déclaré qu’elles utilisaient, évaluaient ou envisageaient de tirer parti de l’intégration, de la gestion et de l’analyse des données basées sur le cloud, y compris des technologies puissantes, telles que la virtualisation des données et la structure logique des données pour fournir un accès transparent et en temps réel aux systèmes sur site et dans le cloud ».

En ce qui concerne le choix des fournisseurs de services cloud, Microsoft Azure et Amazon Web Services (AWS) continuent de dominer largement le marché, mais cette année, AWS (44,6 %) a devancé Azure (26,2 %) avec une avance substantielle, après qu’Azure est resté juste devant AWS pendant deux années consécutives. Google Cloud Platform (GCP) est arrivé en troisième position (8 %), selon l’enquête. En revanche, Alibaba est passé de 1,4 % en 2021 à 3,6 % cette année.

Méthodologie : 

le Denodo Global Cloud Survey 2022 a interrogé les parties prenantes de plus de 150 organisations dans 3 grandes régions du monde – Amérique du Nord, EMOA et APAC – pour comprendre où en sont les organisations dans leur parcours d’adoption du cloud. Des enquêtes ont été menées en ligne auprès de professionnels des données et du cloud de divers horizons et rôles en mars 2022. Les résultats de l’enquête Denodo Global Cloud Survey 2022 sont disponibles en téléchargement ici.

Merci de Tweeter : https://bit.ly/3Nt7uZ1

À propos de Denodo

Denodo est un leader de la gestion des données. La plateforme primée Denodo est la principale plateforme d’intégration, de gestion et de livraison de données, utilisant une approche logique pour permettre la BI en libre-service, la science des données, l’intégration de données hybride/multicloud, et les services de données d’entreprise. Réalisant plus de 400 % de retour sur investissement et des millions de dollars de bénéfices, les clients de Denodo dans les grandes et moyennes entreprises opérant dans plus de 30 secteurs d’activités ont amorti leur investissement en moins de 6 mois. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.denodo.com, ou appelez le 1 877 556 2531 / +44 (0) 20 7869 8053 / +65 6950 7489.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.