Petit article sur le Bitcoin, vu que beaucoup de personnes m’interrogent sur cette nouvelle monnaie, qui atteint des cours incroyables en ce moment.

Vous devriez tout comprendre en lisant les lignes qui suivent et notamment le fait que cette crypto-monnaie n’est pas une martingale que l’on peut utiliser dans un casino tel BetFIRST Casino.
Mais avant d’aller plus loin, commençons par le début. Le mot ‘bitcoin’ vient de l’anglais ‘bit’ qui est l’unité d’information binaire et de ‘coin’ pour « pièce de monnaie ». Et le ‘bitcoin’ est jeune puisque c’est en 2008 que Satoshi Nakamoto ( qui est un pseudo ) annonce son système dont il donnera la code un an plus tard. Qu’est ce que c’est ?
bitcoin monnaie numériquePour créer et gérer les bitcoins, Bitcoin s’appuie sur un logiciel. Dans celui, les bitcoins sont créés via un protocole qui rétribue les agents qui ont traité des transactions. Ces agents mettent à contribution leur puissance de calcul informatique afin de vérifier, de sécuriser et d’inscrire les transactions dans un registre virtuel, appelé la « blockchain ». L’entité de base de Bitcoin s’appelle donc un bloc. Les blocs sont reliés en une chaîne, d’où le nom, « chaîne de blocs » ou « blockchain » en anglais. Pour chaque nouveau bloc accepté, l’activité de vérification-sécurisation-enregistrement, qui est nommé « minage », est rémunérée par des bitcoins nouvellement créés et par les frais des transactions traitées. Les bitcoins peuvent être échangés, comme toute monnaie, contre d’autres monnaies, biens ou services. Et le le prix, fixé sur des places de marché spécialisées, fluctue selon la loi de l’offre et de la demande.
Une monnaie que l’on se crée, cela peut surprendre et faire peur …

Et à sa création, il est vrai que cette crypto-monnaie était surtout utilisé par des réseaux criminels notamment pour l’achat de substances illicites ou pour des bases de données piratées. De ce fait, le Bitcoin a attiré l’attention des autorités qui ont voulu le contrôler, voir l’interdire. Et comme vous le savez, l’humain aime contourner les interdits. De ce fait , les différentes manoeuvres pour tuer cette monnaie n’a fait que permettre son développement.
Ainsi, petit à petit, le Bitcoin fait partie du paysage de l’internet. WordPress, le célèbre CMS, accepte fin 2012 cette monnaie pour le règlement de ses services payants. En décembre 2012, les premières cartes de paiement pour les Bitcoins sont mises en service. En octobre 2013, un distributeur de Bitcoin est mis en service à Vancouver ( il y en a 4 en 2016 en France ! ).
En novembre 2013, le milliardaire Richard Branson, propriétaire notamment de Virgin Galactic, indique que son entreprise accepte désormais les bitcoins comme moyen de paiement pour ses vols de tourisme spatial. Cela démontre encore un peu plus le poids qu’obtient cette monnaie « numérique ». Et l’évolution ne s’arrête pas !
En effet, en 2014, le bitcoin fait son entrée dans la campagne électorale américaine qui autorise le financement électoral via cette monnaie. Paypal ouvre également la possibilité à certains marchands d’utiliser cette monnaie en septembre 2014.

bitcoin monnaie numériqueEn 2017, on peut parler d' »année du bitcoin ». Alors qu’un bitcoin valait 870 euros en décembre 2017, il s’est échangé à plus de 14000 euros début décembre. Ce même mois, Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics a rappelé aux contribuables français l’exigence de la déclaration de revenus, quand il s’agit de plus-values réalisées lors d’opérations en bitcoins.
Comme les arbres n’atteignent pas le ciel, il y a de grosses interrogations sur l’évolution éventuelle du bitcoin. Est-ce comme jouer au loto ou au casino ? Gagne-t-on à tous les coups ou est-ce une nouvelle bulle spéculative qui risque d’éclater en faisant de nombreux dégâts ? Surement même si correction, il y a, cela ne devrait pas arrêter la marche en avant de cette monnaie.

Pour rappel, en 2013, la valeur du bitcoin passe de 266 dollars à 105 dollars, pour se avant de se stabiliser à 160 dollars en moins de six heures. Et alors que le cours avait été par huit en cinq semaines, le 13 avril, le cours atteint seulement 66 €. Donc il faut vraiment manier avec précaution le bitcoin, comme toujours quand il est question d’argent.
Mais la plus grosses mésaventure qui puisse arriver est tout simplement la disparition des bitcoins de son compte. Car au contraire des euros ou des dollars, vous n’avez pas directement cette monnaie sur vous mais elle est, comme surement une bonne partie de votre argent, sur des comptes comme pourrait être ceux de votre banque. Et comme on est sur internet, il peut y avoir du « piratage ». Difficile ensuite de prouver la propriété des bitcoins envolés.
C’est ainsi qu’en 2014, la plate-forme d’échange « Mt. Gox » est victime d’une perte record de 744 408 BTC, soit plus de 250 millions d’euros. Le 5 janvier 2015, 18 864 bitcoins sont volés sur la plate-forme slovène « Bitstamp ». En mai 2015, 1 459 bitcoins sont volés sur le site d’échange « Bitfinex », à cause d’une faille de sécurité dans le système de porte-monnaie en ligne. Donc oui, il y a des risques à investir dans le « bitcoin », mais pas plus que pour d’autres investissements. Prenons le cas du casino, vous avez plus de probabilité de tomber sur le mauvais numéro à la roulette que sur le bon. Si vous achetez des actions en bourse, rien ne dit que la société va continuer à prospérer et vous garantir une évolution certaine de la somme investie.

Les meilleurs investisseurs en bitcoin sont peut-être ceux qui ont déjà revendus après avoir acheté cette monnaie très bas. Dans leur cas, on peut alors parler d’enrichissement mais rien ne dit que la courbe de « bitcoin » va s’inverser. Ceci étant, désormais on ne parle plus trop des « mineurs » ( ceux qui créent la monnaie en fait ) et c’est surtout les échanges qui font le cours de cet argent numérique.
En tout état de cause, je vous invite à vous renseigner précisément sur le sujet et ne pas céder à certains sites qui notamment vous offrent des bitcoins en cadeau d’un premier investissement … car généralement les taux pratiqués vont vous faire perdre ce que vous pensez gagner mais surtout, les conditions pour retirer votre investissement sont très drastiques et vous engagent dans des durées, qui ne sont certainement pas celles que vous désirez.