Ce qui est surprenant quand on aborde le sujet de la délinquance, c’est que beaucoup pense de suite à des jeunes issus de milieu défavorisés, que dire du « fait divers » suivant ?

Notons, avant toute chose, que celui-ci s’est déroulé samedi 23 décembre dernier au matin…
Un radar automatique de la rocade Sud de Grenoble a été la cible d’un chirurgien de 43 ans. Celui-ci a été annoncé par des automobiles qui ont trouvé bizarre la présence d’un homme cagoulé portant une scie près de la cabine automatisée. Et ce n’est qu’après une course poursuite que les policiers dépèchés sur place ont pu interpeller le « malfrat ».

Remis en liberté après avoir été auditionné, l’homme sera jugé dans quelques mois par le tribunal correctionnel. Il faut signaler, pour la petite histoire, que le radar cible du chirurgien, a un lourd « passif » en matière de dégradations: une semaine après sa mise en service, il avait été incendié et il a déjà reçu de coups de masse et des coups de feu, son objectif étant souvent peint en plus. A suivre ?