kitesurf planche voler air merJe suis sur que vous en avez déjà vu !

La pratique se démocratise de plus en plus … et parfois cela devient même envahissant, pour certains. 😉
Généralement, ce sont ceux qui disent que ce sport est juste une planche de surf attaché à un parachute. Mais choisir sa planche de kitesurf, ce n’est pas que prendre 2 éléments mais plusieurs. Ainsi, l’aile est un élément important car c’est le « moteur » du kitesurf. D’une surface plate, leur taille varie de 3 m2 pour les conditions de vent fort ou les personnes légères (à partir de 30Kg généralement) jusqu’à 20 m2 pour les vents légers. On retoruve 2 sortes d’ailes:
– les ailes à boudins gonflables : avec donc une structure gonflée à l’aide d’une pompe, qui maintient le profil de l’aile et lui permet de redécoller de l’eau,
– les ailes à caissons, aux profils souples issus du parapente : gonflés par le vent relatif. Sans gonflage préalable, elles sont plus rapides à gréer.

Il faut aussi considérer les lignes et barres qui permettent au « kitesurfer » de diriger son moyen de locomotion. Lors de la navigation, la longueur des avants est fixe, alors que celle des arrières est modulé en tirant ou poussant la barre.Généralement, on retrouve 4 lignes mais une 5ème peut être fixé a bord d’attache pour permettre un redécollage plus facile.
Pour la planche, il y a également plusieurs possibilités qui s’offrent aux sportifs: directionnelles, soit avec un sens de navigation avec proue et poupe, et bidirectionnelles ( symétriques ) permettant de naviguer dans un sens mais aussi dans l’autre et qui simplifie la manœuvre de virement de bord.
Dernier élément: le harnais. Il ressemble à celui que l’on peut trouver pour les planches à voile et permet de naviguer sans avoir à retenir la voile par les bras. Il peut être dorsal ( soit en ceinture ), placé dans le creux du dos, entre le bassin et les côtes, et permet ainsi une liberté de mouvement plus importante, ou en culotte ( soit en baudrier ), il maintient alors le fessier et permet de mieux reposer son poids contre la traction de l’aile. Ce dernier est fortement conseillé aux débutants, et aux personnes souffrant du dos.

Eh oui, le kitesurf c’est plus technique qu’il n’y parait. C’est pourquoi il est conseillé de passer par une école si vous avez envie de vous envoyer en l’air, vous y apprendrez de nombreuses règles de sécurité et de nombreuses astuces pour mieux « voler ».