La coupe du Monde 2018 vient de commencer de jour !

coupe monde russie 2018Enfin non, que les amateurs de football se rassurent, ils n’ont raté aucun match.
Après les matchs de qualification, c’était aujourd’hui le tirage au sort des différents groupes du mondial de football qui se déroulera en Russie entre le 14 juin et le 15 juillet prochain. Devant 6000 spectateurs de renom ( et des milliards de téléspectateurs ), l’ancienne gloire du ballon rond Gary Lineker a animé ce tirage au sort avec la journaliste de sport russe Maria Komandnaya.
Huit légendes du football étaient également présentes : six anciens champions du monde avec Laurent Blanc pour la France, Gordon Banks pour l’Angleterre, Cafu pour le Brésil, Fabio Cannavaro pour l’Italie, Diego Maradona pour l’Argentine et Carles Puyol pour l’Espagne accompagnés de Nikita Simonyan, ancienne gloire du football soviétique, sacré champion olympique en 1956 et de Diego Forlan, quatrième du Mondial 2010 avec l’Uruguay. En outre, le trophée Jules Rimet (oui, c’est le nom de la Coupe du Monde que reçoit le vainqueur de l’épreuve ) a été apporté par l’ancien international allemand Miroslav Klose, soit le meilleur buteur de l’histoire en phase finale de Coupe du monde avec 16 buts en quatre participations). [ A noter que le record en une seule participation est de 13 réalisations, et est l’oeuvre du français Just Fontaine en 1958 ]

Pour cette édition 2018, La FIFA a également annoncé qu’elle maintenait la règle selon laquelle deux équipes d’une même confédération ne peuvent être tirées au sort dans le même groupe, à l’exception des équipes européennes – chaque groupe doit contenir au minimum un et au maximum deux équipes européennes. De ce fait, la France pouvait se retrouver avec l’Espagne ou l’Angleterre.
Et les Bleus pouvaient alors se retrouver dans un groupe difficile, voir un « groupe de la mort ». De ce fait, ce tirage n’était pas qu’une simple formalité.

Mais avant de voir ce qu’a donné ce tirage. Voyons ce qui attendra les joueurs de football. En Russie, ce sont donc douze enceintes qui accueilleront la 21ème édition de la Coupe du Monde. Le pays étant vaste, il a été décidé que les stades choisis soient répartis en 4 pôles géographiques afin de limiter les déplacements des équipes lors de la phase de poules.
Pas de constructions de stades de trop grandes capacités : à part le Stade Loujniki, qui a été rénové et qui comportera 81 000 places, aucun autre stade ne dépasse les 50 000 places avec même seulement 35000 places pour celui de Kaliningrad, construit pour l’occasion. Dailleurs, il faut d’attarder sur cette ville qui appartient certes à la Russie mais qui est située dans une enclave territoriale, l’oblast de Kaliningrad, totalement isolée du reste du territoire russe, entre la Pologne et la Lituanie.

mascotte coupe monde russieBon à savoir également, la mascotte de l’évènement sera un loup répondant au nom de Zabivaka, qui signifie en russe «  celui qui marque », de bon augure … surtout pour les attaquants, moins pour les gardiens de but !;-)
Par ailleurs, si vous souhaitez aller encourager votre équipe à l’été prochain, il faut savoir que le gouvernement russe a pris des dispositions particulières. En effet, selon la loi du 4 juillet 2016, les supporters étrangers devront posséder la carte d’identité de spectateur ( nommée aussi « passeport du supporter », ou ID-fan ) qui sera valide dix jours avant le début du tournoi et expirera dix jours après le dernier match de la compétition. Ils devront également présenter une pièce d’identité approuvée par la Russie et le billet pour l’événement sportif auquel ils vont assister.
Les membres des délégations officielles, les sportifs, les personnes incluses dans les listes de FIFA, les supporters munis du laissez-passer et les volontaires pourront utiliser les différents moyens de transport des villes, y compris les trains de banlieues et le métro selon l’itinéraire des compétitions sportives.

Place maintenant au résultat de ce tirage au sort, avec la découverte des différents groupes :

Dans le premier groupe, la Russie hérite de l’Arabie Saoudite, de l’Egypte et de l’Uruguay et devrait donc se qualifier avec le pays sud américain tellement les confrontations s’annoncent déséquilibré.

Le groupe B nous proposera un joli duel de voisins entre l’Espagne et le Portugal, comme çà l’Euro 2012, à la Coupe du Monde 2010 et à l’Euro 2004. Cristiano Ronaldo sera ainsi confronté à ses coéquipiers du Real Madrid, qu’il cotoye chaque jour. Le Maroc et l’Iran auront fort à faire pour espérer poursuivre la compétition.

Retrouvailles entre la France et le Danemark dans le groupe C. Ces 2 nations s’étant déjà affrontés lors des Coupe du Monde 1998 et 2002. Un groupe plutôt facile pour les tricolores qui rencontreront également l’Australie et le Pérou, évitant l’un des grosses nations « épouvantails » tel l’Espagne.
Pour info, l’équipe de Didier Deschamps rencontrera le Samedi 16 juin 2018 à Kazan l’Australie à 12h. 5 jours plus tard, le Jeudi 21 juin, jour de la fête la musique, direction Ekaterinbourg pour affronter le Pérou. Et pour finir, c’est donc face au Danemark que la France devrait fêter sa qualification pour la suite de la compétition, le Mardi 26 juin à 16h à Moscou ( dans le stade hôte de la finale, un heureux présage ? ).

Le groupe D devrait permettre à l’Argentine ( tête de série ) et à la Croatie de se qualifier pour le tour suivant. Même si l’Islande, fort de son Euro 2016 pourrait jouer les troubles fêtes tout comme le Nigeria, capable du meilleur surtout quand on ne l’attend pas.

Le groupe E est peut être le plus compliqué avec le Brésil, la Suisse, le Costa Rica et la Serbie.
L’Allemagne, championne du monde en titre, devra se sortir d’un groupe F qui la verra s’affronter le Mexique (qu’ils ont battu à la Coupe des Confédérations ), la Suède ( qui a éliminé l’Italie lors des éliminatoires ) et la Corée du Sud.

Pour la Belgique dans le groupe G, le match le plus dur devrait être celui contre l’Angleterre. Car il est difficile de penser que le Panama ( première participation à la Coupe du Monde ) ou la Tunisie soit au tour suivant, même si tout est possible sur un match.

Une surprise pourrait venir du groupe H où ma Pologne rencontrera le Sénégal, la Colombie et le Japon et même si l’équipe européenne semble au dessus des autres.

Une compétition à 32 équipe de laquelle il est difficile de pronostiquer les finalistes même si quelques équipes sont plus favorites que d’autres… Rendez-vous dans 195 jours pour les premiers coups de ballon !