[ad_1]

LONDRES–(BUSINESS WIRE)–Une nouvelle étude menée par l’association mondiale de confiance numérique ISACA souligne l’importance de la confiance numérique pour les entreprises et les professionnels de l’informatique en Europe. L’étude montre que 94 % des répondants pensent que la confiance numérique est pertinente pour leur organisation, 93 % des professionnels de l’informatique déclarant qu’elle est pertinente pour leur travail actuel. Et son importance ne fera que croître puisque 83 % des entreprises pensent que la confiance numérique sera encore plus importante au cours des cinq prochaines années.


L’ISACA définit la confiance numérique comme la confiance en l’intégrité de la relation, des interactions et des transactions entre les fournisseurs et les consommateurs au sein d’un écosystème numérique associé. Ses composants clés incluent la sécurité, l’intégrité des données, la confidentialité, la gouvernance et l’assurance, et elle est un facteur déterminant dans les décisions des consommateurs et la résilience des entreprises.

Les organisations doivent donner la priorité aux équipes interfonctionnelles, aux canaux de communication et aux programmes de formation qui encouragent la collaboration pour atteindre les objectifs de transformation numérique et maintenir la confiance avec les parties prenantes. Mais selon la nouvelle étude de l’ISACA, moins de la moitié (44 %) des répondants estiment qu’il existe une collaboration suffisante entre les professionnels de leur organisation qui travaillent dans les domaines de la confiance numérique tels que la sécurité, le risque, la gouvernance, l’assurance, la confidentialité et la qualité.

La confiance numérique est la clé du succès

Plus des trois quarts (79 %) des répondants reconnaissent que les organisations qui démontrent leur engagement envers la confiance numérique rencontreront plus de succès. Ils pensent que les entreprises avec des niveaux élevés de confiance numérique sont plus susceptibles d’avoir une réputation positive (70 %) ; subissent moins d’atteintes à la vie privée (57 %) ; connaissent moins d’incidents de cybersécurité (55 %) et disposent de données plus fiables pour prendre des décisions et fidélisent davantage leurs clients (51 %).

Bien que les répondants soulignent son importance, il existe une nette disparité entre la pensée et l’action en matière de confiance numérique.

L’étude de l’ISACA révèle que seuls 7 % des professionnels européens des affaires et de l’informatique sont totalement confiants dans la fiabilité numérique de leur organisation, avec un chiffre stupéfiant d’un sur trois (33 %) qui ne mesure pas du tout ses pratiques de confiance numérique. Seul un quart (27 %) des organisations proposent une formation sur la confiance numérique à leur personnel et 41 % n’ont pas de rôle de personnel dédié à la confiance numérique, et il est peu probable qu’elles le fassent dans les cinq prochaines années.

Chris Dimitriadis, directeur de la stratégie mondiale à l’ISACA, déclare : « Les entreprises reconnaissent l’importance de la confiance numérique, mais la plupart ont du mal à l’atteindre. Les employés ne reçoivent pas la bonne formation pour développer leurs compétences dans ce domaine, et nous devons changer les choses grâce à une approche combinée de formation et de certification couvrant aussi bien les domaines de la confiance numérique que de la cybersécurité, l’audit, le risque, la confidentialité et la gouvernance de la technologie, entre autres. De cette façon, les entreprises peuvent comprendre les facteurs critiques qui favorisent le succès de l’organisation et découvrir les stratégies et les techniques nécessaires pour établir et maintenir la confiance numérique. »

Obstacles à la confiance numérique

Il existe plusieurs obstacles à la confiance numérique. Selon l’étude, 41 % des répondants citent à la fois un manque d’adhésion des dirigeants et un manque d’alignement entre la confiance numérique et les objectifs de l’entreprise comme des obstacles au progrès. Un nombre similaire (38 %) signale que le manque de budget était un obstacle, indiquant que les entreprises ont du mal à trouver les ressources et une raison d’améliorer la fiabilité de leur organisation.

Des sentiments similaires ont été constatés concernant la mise en œuvre de formations sur la confiance numérique. 49 % des répondants identifient le manque de compétences et de formation du personnel comme un obstacle à l’atteinte de niveaux élevés de confiance numérique. Les résultats indiquent la nécessité pour les entreprises d’investir en priorité dans la formation à la confiance numérique et le développement des compétences, des cadres aux nouvelles embauches.

Chris Dimitriadis poursuit : « Pour véritablement atteindre la confiance numérique, des niveaux élevés de collaboration et une approche holistique sont essentiels. De l’informatique et de l’ingénierie aux RH et aux ventes, tous les départements doivent désormais s’aligner sur la manière dont la confiance numérique peut être obtenue grâce à une stratégie unifiée, puis prendre les mesures nécessaires pour y parvenir.

« Les organisations qui gardent à l’esprit la confiance numérique ne se contenteront pas de se protéger contre les cyberattaques, mais protégeront également les résultats de leur entreprise en fidélisant la clientèle à long terme, ce qui augmentera la rétention de la clientèle. Celles qui ne le font pas verront ces éléments affectés négativement et leur succès commercial compromis. »

Rolf von Roessing, ambassadeur de l’ISACA, déclare : « Les cyberattaques sont en augmentation et les clients reconnaissent de plus en plus leur nature sophistiquée. Ils attendront donc des entreprises qu’elles prennent les mesures nécessaires pour protéger et sécuriser leurs données personnelles. Quiconque adopte une stratégie à l’échelle de l’entreprise pour renforcer la confiance numérique s’établira comme une autorité crédible parmi les bases de clients et en profitera durablement à long terme. »

Notes aux éditeurs

Méthodologie

Tous les chiffres sont basés sur des travaux de terrain menés par l’ISACA. Ceux-ci ont été menés auprès de 8 100 professionnels du monde des affaires et de l’informatique, dont 1 354 en Europe.

À propos de l’ISACA

Depuis plus de 50 ans, l’ISACA (www.isaca.org) fournit aux individus et aux entreprises les connaissances, les références, l’éducation, la formation et la communauté nécessaires pour faire progresser leur carrière, transformer leurs organisations et construire un monde numérique plus fiable et éthique. La base de membres de l’ISACA en Europe dépasse les 30 000, et l’organisation a encore renforcé sa présence dans la région en établissant un nouveau bureau régional à Dublin, en Irlande, en 2022. À travers sa fondation One In Tech, l’ISACA soutient l’éducation et les parcours professionnels en informatique des populations sous-représentées et sous-représentées.

En savoir plus

Pour des ressources sur la confiance numérique, rendez-vous sur www.isaca.org/digital-trust. Le rapport sur l’état de la confiance numérique est disponible en téléchargement gratuit sur www.isaca.org/state-of-digital-trust.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

firstlight group

ISACAteam@firstlightgroup.io 07526565507

[ad_2]