Dernièrement, j’ai vécu un vrai « retour vers le futur », c’était à l’occasion de mon anniversaire mais cela n’a rien à voir avec moi…

Un peu quand même sinon je ne vous en parlerai pas aujourd’hui.
Le cadeau que j’ai reçu m’a fait revenir plus de 30 ans en arrière. J’étais à l’époque en CM2 et il y avait une forte effervescence dans l’école. Cette dernière allait être doté du dernier outil à la mode: un video-projecteur. Je me souviens de la précaution prise par les personnes qui portaient à 2 ou 3 la machine et surtout les mises en garde donnés pour l’utilisation du video-projecteur. « Attention lorsque vous le déplacer ! », « il faut attendre que la lampe soit bien refroidie, sinon elle risque de claquer », « ne le laissez pas brancher trop longtemps sinon il va chauffer » … des conseils d’un autre siècle !
Et puis, si on voulait projeter quelque chose, il fallait que ce soit écrit sur des « transparents, où on devait écrire avec des stylos effaçables pour pouvoir réutiliser les supports plus tard. C’était une évolution, proche d’une révolution ! C’était presque de la magie et cette première installation était synonyme d’une éducation plus simple.

video-pico-projecteurQue dire alors de ce qui s’est passé plus tard, notamment avec l’informatique. Plus besoin de support physique, tout document présent sur un ordinateur peut être présenté facilement. Il y avait toujours ce problème de lalampe de retroprojecteur ou de l’ampoule videoprojecteur OPTOMA qui nécessite toujours une utilisation avec précaution. Petit à petit, le matériel a évolué.
Et cette année, j’ai reçu un paquet dans lequel se trouvait un appareil de la taille d’un disque dur, et qui tenait donc dans la main. Et c’est un pico-projecteur ! Le bonheur pour moi, qui doit souvent présenter des slides et qui refusait jusque là certaines prestations car je ne voulais pas me déplacer avec du matériel encombrant. Désormais, je peux prendre mon appareil qui tient dans une simple sacoche et n’est donc pas encombrant.

Et la qualité est au rendez-vous ! on peut y brancher tout ce que l’on veut: clé usb, ordinateur ( pc et Mac ) et même télévision.
Certes, il chauffe aussi mais beaucoup moins que le retro-projecteur de mon enfance, il est moins encombrant, très facile d’utilisation et ne nécessite pas non plus de support particulier. Je peux l’utiliser dans une salle de conférence dédiée, dans une salle de restaurant ( si si çà arrive ), il me suffit juste d’un mur pour projeter mon contenu.

Si on m’avait dit, il y a 30 ans, que je porterai dans une main, ce type d’appareil, je pense que je ne l’aurai pas cru.