Après les rétro-projecteurs, les video-projecteurs, les pico-projecteurs, voici qu’arrivent les video-projecteurs 3D !

video-projection-3dCeux-ci permettent une représentation qui vous immergera dans des décors paradisiaques.
Bien entendu, chaque « spectateur » devra porter les désormais célèbres lunettes 3D. Certains films sembleront alors plus réels que la réalité ! Mais attention, la lampe pour videoprojecteur est aussi essentielle à la bonne tenue de l’appareil.
Mais il n’y a pas que celà !

Ainsi, il faut utiliser un matériel compatible car une projection en 3D est plus exigeant qu’une projection classique. Ainsi, non seulement, vous allez devoir utiliser un matériel compatible de la lecture jusqu’à la diffusion. Ainsi, il faut utiliser un lecteur Blu-ray compatible avec la 3D, ce qui est mentionné dans la fiche technique de l’appareil. Bien entendu, si vous projetez un film formé de manière classique, il n’apparaitra pas en 3D. Aussi, choisissez bien un documentaire ou un film tourné en 3D, pour éviter toute surprise à la diffusion; les éditeurs mettent ce « détail » en avant lors de la vente d’un support.
Si vous utilisez un ordinateur pour alimenter le video-projecteur 3D, il faut qu’une carte graphique compatible 3D soit installé ( généralement de type nVidia ou Ati/AMD ).
Au niveau des liaisons, un cable HDMI « dernier cri » est le bienvenu. Le HDMI 1.4 est de rigueur à l’heure actuelle.

Au niveau du video-projecteur, la mention « 3D Ready » ou « DLP link » est ce qu’il faut avoir de noté pour réussir une projection 3D. A noter que vous pouvez projeter avec 2 vidéoprojecteurs 3LCD, projetant simultanément. Cela reviendra plus cher mais la qualité d’image sera meilleure du fait d’une une meilleure luminosité.
En outre, en utilisant une lampe videoprojecteur OPTOMA, vous n’aurez pas de surprise.
Dernier point dont on a déjà parlé: les lunettes ! Fournies généralement par le constructeur du lecteur Blu-ray ou de cartes graphiques, leur nombre risque de ne pas être suffisant pour une video-projection, qui réunit généralement plus de 10 personnes. Aussi, il va vous falloir « investir » dans cet équipement essentiel à la bonne vision. Il faut, en effet prévoir autant de lunettes que de personnes visionnant l’image. Il y en a à tous les prix, les « meilleurs » tant celles du type « active shutter », qui fonctionnent la plupart du temps avec des batteries.

Tout ceci étant dit, il y a encore d’autres caractéristiques à prendre en compte comme la technologie de projection : LCD, LED ou DLP ( chacune ayant ses avantages et des inconvénients), le contraste et la luminosité ( qui doivent être adaptés notamment à l’environnement et à la taille de l’écran de projection ), la résolution : HD ready (limité au format vidéo 720p ou 1080i) ou full HD (compatible 1080p), la connectique du vidéoprojecteur : nombre d’entrées vidéo (HDMI, YUV, S-Vidéo) pour pouvoir brancher vos appareils sources (lecteur DVD ou Blu-ray, consoles de jeux, etc.), et un élément souvent négligé: le silence de fonctionnement ( un appareil trop bruyant va couvrir le son de la diffusion )…

Au niveau des prix, comme la fourchette s’établit entre 500 et 1500 euros, il est possible de trouver un bon appareil sans se ruiner.