Des corps gras interdits pour fabriquer des additifs en biocarburant, du colza remplacé par de la palme, des esterméthyliques d’huile végétale remplacés par des produits importés issus de corps gras animaux tout en bénéficiant des exonérations et des primes …

Si le lancement de la filière des biocarburants est prometteuse d’emplois et de création d’activité, d’économies au niveau du déficit de la balance commerciale (normalement) et de réduction d’émission de gaz à effet de serre, il apparait que certains grands distributeurs se sont engouffrés dans une brêche préjudiciable à la qualité du produit, et à la filière elle même.

Les importations de produits ne correspondants pas aux normes admises ou définies par l’Institut Français du Pétrole et les motoristes français et européens, sont en train d’entrer sur le marché par le biais de quelques grands enseignes ou groupement d’enseignes.

Les conditions de contrôle des services des douanes , du ministère de l’industrie ne semblent pas opérants correctement (quel dommage… )

Les produits sont mélangés mais le contrôle et la détaxation, les primes accordées ne sont pas liées à la qualité du produit mais à son intégration.. .comment développer ainsi une filière ou des technologies innovantes s’il est possible d’incorporer n’importe quoi….

comment aider et soutenir les industries, les agriculteurs, les nouveaux emplois, les chercheurs français, lorsque certains se permettent d’introduire de l’huile de palmes en lieu et place d’huile de colza, de tournesol ou d’oléagineux produits nationalement, ou en europe, sans contrôle que qui que ce soit…

comment ne pas penser que le développement durable en France est en train de devenir un farce au lieu d’un progrès source d’innovation?

Il me semble que nous avons notre mot à dire sur des ressources publiques affectées à des produits non conformes… si non il est probable que leur moyen si personne ne réagit sera d’inciter à modifier les carburants pour continuer à gagner encore plus d’argent … ils peuvent faire des réductions de 3 ou 5 euros par plein d’essence de 30 euros ils en gagnent encore grâce aux détaxations et aux primes…

je regrette cette évolution négative

j’espère que cela se corrigera vite…. au moins avant les élections, cela serait un scandale pour tous,.

car la grand distribution risque encore de gagner plus d’argent… et encore sans contre partie..