nicolas sarkozy segolene royal élection présidentielle Beaucoup d’internautes ont désiré connaître dès 18h dimanche dernier, les « qualifiés » pour le second tour de l’élection présidentielle.

Ce qui auraient fait « sauté » certains sites français, dont i-actu, mais aussi des sites étrangers.
Rappelons que la loi française interdit toute divulgation de résultat avant 20h. Euh non, précisément, l’article L52-2 du code électoral indique qu’ « en cas d’élections générales, aucun résultat d’élection, partiel ou définitif, ne peut être communiqué au public par la voie de la presse ou par tout moyen de communication au public par voie électronique, en métropole, avant la fermeture du dernier bureau de vote sur le territoire métropolitain. Il en est de même dans les départements d’outre-mer avant la fermeture du dernier bureau de vote dans chacun des départements concernés. »

La volonté de plusieurs sites de divulguer des résultats que les medias étrangers donnaient depuis 18h30 avaient provoqué le courroux de la Commission Electorale qui a indiqué qu’une équipe contrôlerait ce qui se « dirait » sur internet. D’autres s’étaient vus « refroidis » par l’amende de 75000 euros dont ils pouvaient être redevables s’ils passaient outre la loi. Sauf que…

Sauf que les français ont pu prendre connaissance de la présence de Nicolas Sarkozy et de Ségolène Royal au second tour de l’élection présidentielle dès 20h alors que des bureaux de vote étaient encore ouverts. En effet, devant la forte participation des électeurs, le Conseil Constitutionnel a décidé dimanche dernier qu’il serait possible de voter après 20h ( comme le prouve cet article lisible sur le site du journal « Le Monde » ). Des électeurs votant électroniquement ont même pu voter jusque 21h15 !

Et donc dans l’absolu non seulement toutes les chaines de télé et toutes les stations de radio qui ont officiellement donné les résultats du premier tour à 20h sont passibles d’une amende de 75000 euros mais surtout voilà un motif d’annulation qui pourrait voir le jour… même si la volonté des différents participants ne semble pas aller dans ce sens.

A méditer donc: à trop vouloir faire appliquer la loi, on n’en oublie la loi.
Donc pour le second tour, les petits curieux peuvent aller sur FreeTv et trouver une chaîne d’étrangère ( CNN, MSNBC, TVE…) qui distillera les résultats dès les premières estimations connues. Les sites suisses du Matin, de la Tribune de Genève ou de la TSR, les belges de la RTBF ( s’il ne saute pas ! 😉 ), La Libre Belgique, le Soir sont aussi à votre disposition.

Sans oublier le blog canadien qu’a monté un lecteur de i-actu: http://i-actu.blogue.ca ( voir les commentaires ) et si vous êtres abonné à Free et recevez la télé via ce moyen, Sky News International est une bonne source d’info internationale ( et donc française !)