SAN JOSÉ, Californie–()–NetApp® (NASDAQ : NTAP), société mondiale de logiciels, centrée sur les données et basée dans le cloud, a annoncé aujourd’hui que le stockage NetApp EF600 all-flash NVMe combiné au système de fichiers parallèle BeeGFS était désormais certifié pour le NVIDIA DGX SuperPOD™. La nouvelle certification simplifie les infrastructures d’intelligence artificielle (IA) et d’informatique haute performance (IHP) pour offrir une mise en œuvre plus rapide de ces cas d’utilisation.

Depuis 2018, NetApp et NVIDIA fournissent une vaste gamme de solutions à plusieurs centaines de clients, qu’il s’agisse de bâtir des centres d’excellence en IA, ou de résoudre des défis d’entraînement d’IA à très grande échelle. La qualification du NetApp EF600 et du système de fichiers BeeGFS pour le DGX SuperPOD constitue le dernier ajout à un ensemble complet de solutions d’IA développées par les deux entreprises.

« L’alliance entre NetApp et NVIDIA permet de fournir des innovations leaders du secteur depuis plusieurs années, et cette nouvelle qualification du NVIDIA DGX SuperPOD s’appuie sur cette dynamique », a déclaré Phil Brotherton, vice-président des solutions et alliances chez NetApp. « À l’heure où les demandes en termes de performances et de données explosent, le NVIDIA DGX SuperPOD, associé à la plateforme ONTAP AI et au service DGX Foundry AI, garantit à nos clients la meilleure infrastructure d’entraînement de modèles de sa catégorie, dotée du support de deux leaders du secteur de l’IA. »

« Les organisations qui modernisent leur activité grâce à l’IA et à l’IHP ont besoin de performance, de flexibilité et de choix lorsqu’elles conçoivent leur infrastructure », a déclaré Charlie Boyle, vice-président des systèmes DGX chez NVIDIA. « Notre collaboration avec NetApp permet aux clients qui bâtissent leurs propres centres d’excellence en IA de choisir désormais le stockage NetApp pour leur infrastructure NVIDIA DGX SuperPOD, ainsi que d’utiliser la même plateforme leader disponible que l’infrastructure hébergée via NVIDIA DGX Foundry. »

« Nous sommes ravis de travailler aux côtés de NetApp et NVIDIA pour bâtir un centre d’excellence en IHP/IA avec les systèmes NVIDIA DGX, afin que les étudiants en apprentissage appliqué puissent bénéficier d’une infrastructure de superinformatique et d’informatique haute performance », a déclaré Tonya Witherspoon, vice-présidente associée, engagement industriel et apprentissage appliqué à l’université d’État de Wichita. « NetApp fait partie des soutiens de notre campus d’innovation, et nous sommes impatients de développer la nouvelle génération de talents dans ce secteur passionnant. »

Vaste portefeuille de solutions d’infrastructures d’IA

Le portefeuille de solutions accélérées par NVIDIA de NetApp inclut ONTAP AI, qui élimine les conjectures pour une adoption rapide, en utilisant une architecture de référence éprouvée, ainsi qu’une solution intégrée et pré-configurée, facile à obtenir, et offrant un déploiement clés en main.

Il inclut également la solution NVIDIA DGX Foundry, qui intègre le logiciel NVIDIA Base Command et NetApp Keystone Flex Subscription. Cette combinaison offre une solution d’infrastructure hébergée de classe mondiale, destinée aux entreprises et scientifiques de données qui ont besoin d’une expérience de développement d’IA haut de gamme, sans avoir à la concevoir eux-mêmes.

Grâce à l’annonce d’aujourd’hui, les organisations peuvent également bâtir leurs centres d’excellence en IA en tirant parti de la puissance de DGX SuperPOD sur site, en combinaison avec le stockage NetApp.

NetApp, en collaboration avec NVIDIA, propose également des solutions sur mesure pour une multitude de secteurs, parmi lesquels les services financiers, la médecine, la fabrication, la vente au détail, l’enseignement supérieur et l’administration, et la société parraine et organise des ateliers d’idéation pour les clients qui débutent leur parcours d’IA, afin d’accélérer leur réussite tout en atténuant les risques.

« L’intérêt pour le cycle de vie de l’IA se porte désormais sur la pile de développement, en s’éloignant de la gestion des infrastructures, ce qui renforce la nécessité de solutions et services convergés qui permettent aux organisations de simplifier leurs investissements en infrastructure dans le cadre des déploiements de cas d’utilisation d’IA », a déclaré Ritu Jyoti, vice-président de la recherche et du conseil en IA/automatisation chez IDC. « DGX SuperPOD représente le franchissement de la dernière étape dans le cadre du partenariat prolifique entre NetApp et NVIDIA afin de répondre à ce besoin, et NetApp est idéalement positionnée pour aider ses clients à résoudre leurs défis en matière de gestion des données, quel que soit leur localisation. »

Ressources supplémentaires :

À propos de NetApp

NetApp est une société mondiale de logiciels centrée sur les données et basée dans le cloud, qui permet aux entreprises de s’imposer grâce aux données à l’ère de la transformation numérique accélérée. La Société fournit des systèmes, des logiciels et des services cloud qui permettent aux entreprises d’exécuter leurs applications de manière optimale à partir du centre de données vers le cloud, qu’elles développent dans le cloud, migrent vers le cloud ou créent leurs propres expériences de type cloud sur site. Grâce à des solutions qui fonctionnent dans divers environnements, NetApp aide les entreprises à créer leur propre structure de données et à fournir en toute sécurité les données, applications et services appropriés aux bonnes personnes, à tout moment et en tout lieu. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.netapp.com ou suivez-nous sur Twitter, LinkedIn, Facebook et Instagram.

NETAPP, le logo NETAPP et les marques énumérées sur la page www.netapp.com/TM sont des marques commerciales de NetApp, Inc. Les autres noms de sociétés et de produits peuvent être des marques commerciales appartenant à leurs propriétaires respectifs.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.