Leurs activités devant être délocalisées à quelques centaines de kilomètres, les salariés d’Ici Paints Deco ont trouvé un moyen sympathique de faire partager leur colère.

Pas d’occupation de l’entreprise, ni de prise d’otage des dirigeants…
L’usine de Normandie et ses 134 salariés seraient en effet sacrifiés au profit du site de Montataire, dans l’Oise. Et même si la direction a annoncé que les employés seront reclassés, ceux-ci sont un peu énervés. Ils ont ainsi repris, à leurs sauces, le hit d’Helmut Fritz, en en modifiant bien entendu les paroles.