jean todt ferrari psg paris scuderia champion schumacher Vous connaissez l’histoire qui dit  » pas de bras, pas de chocolat », les autorités sud-africaines ont décidé de la remettre au goût du jour semble-t-il.

En effet, sur un passeport il doit y avoir les empreintes digitales de son propriétaire or comment faire quand on n’a pas de bras ?
C’est le journal The Star qui révèle l’information. L’argument indiquant qu’une personne sans bras ne possède pas d’empreintes digitales et donc ne peut être convaincu à partir de celles-ci n’a pas obtenu l’agrément de l’administration qui s’est borné au refus de délivrance. Depuis quelques temps, les militants des droits de l’homme du pays démontrent que les principales administrations d’Afrique du Sud ne sont pas préparés à la réception des personnes âgées. La mésaventure vécue apporte de l’eau à leur moulin.

Et en France çà se passe comment ?