berlusconi silvio escort girl patrizia d'addario Le chef du gouvernement italien est de nouveau au centre d’une affaire dans la péninsule.

Les frasques de Berlusconi lui ont déjà couté son divorce, notamment à cause de sa présence à une fête d’une jeune fille à peine majeur.
Mais voilà que c’est un extrait de conversations qu’aurait eu « le cavaliere » avec Patrizia D’Addario, une escort girl qui a été publié par l’Espresso. Même si rien le prouve que la voix de l’extrait diffusé est celle de Silvio Berlusconi, la « bande sonore » fait parler d’elle. Il faut indiquer que Patrizia D’Addario, qui serait donc l’interlocutrice de l’homme politique, est au centre d’une enquête judiciaire sur des escort girls qui auraient passé la nuit au domicile du Cavaliere moyennant finances pour le compte d’un entrepreneur inculpé de corruption. Elle a dailleurs indiqué s’être rendue à deux reprises chez Silvio Berlusconi contre la promesse de recevoir 2.000 euros à chaque fois.

L’enregistrement est disponible ici.
Si vous ne parlez pas italien, voici une partie de la traduction:
une voix masculine, attribuée à Berlusconi, s’adresse à une femme: « moi aussi, je vais prendre une douche… et puis, tu m’attends dans le grand lit si tu finis en premier ? « .
« Quel grand lit… celui de Poutine? « , demande la voix féminine, celle de Patrizia D’Addario selon l’Espresso.
« Celui de Poutine », répond la voix masculine. La femme répondant alors: »Ah comme c’est chou… celui avec les rideaux ».
Selon la jeune femme, un lit à baldaquin a été offert au chef du gouvernement par son ami le Premier ministre russe Vladimir Poutine.

Alors into ou intox, fake ou réalité ? A suivre…