mort_philippe_seguin

C’est avec regret que nous vous annonçons le décès de Philippe Seguin, homme politique et haut fonctionnaire français. Survenue dans la nuit de mercredi à jeudi, M. Seguin est décédé à son domicile Parisien, dans le 15eme arrondissement, d’une crise cardiaque. Appelés sur place, les pompiers ont constaté sa mort vers 7h20. Né le 21 avril 1943 à Tunis et pupille de la nation à l’âge d’un an, Philippe Séguin entame durant sa jeunesse de brillantes études. Licencié en lettres, il est ensuite diplômé d’études supérieures d’histoire et de l’Institut d’études politiques. Entre Janvier 1968 et mai 1970, il fait parti de la promotion « Robespierre » à l’ENA.

Ses études fini, il entre au secrétariat général de l’Elysée sous la présidence de Georges Pompidou, puis au cabinet du premier ministre Raymond Barre dans les années 1970. Il sera par la suite député des Vosges de 1978 à 1986 et maire d’Epinal (1983-1997). Il fut par ailleurs, ministre des Affaires sociales et de l’Emploi de 1986 et 1988, dans le gouvernement de Jacques Chirac sous la présidence de François Mitterrand. Président de l’Assemblée nationale de 1993 à 1997 et du Rassemblement pour la République (RPR), ancêtre de l’UMP, de 1997 à 1999. Candidat à la mairie de Paris en 2001, il est battu par Bertrand Delanoë. Depuis 2004, il était premier président de la Cour des comptes.

Quelques mois avant sa mort, Philippe Séguin n’excluait pas un retour en politique. Ses obsèques auront lieu lundi 11 janvier.

Toute l’équipe d’i-actu se joint à moi pour présenter nos condoléances à sa famille.