Je ne sais pas si vous avez vu: Nokia remet en vente son célèbre téléphone le 3210 !

A l’heure où les marques mettent sur le marché des nouveaux smartphones tous les 6 mois, Nokia joue la carte du revival avec le téléphone qui faisait les beaux jours de l’entreprise dans les années 90-début des années 2000.
Le principal intérêt de ce téléphone, qui ne proposait que 5 lignes à l’écran, était la capacité de sa batterie. Une fois chargé, on pouvait oublier son chargeur puisque le téléphone ne se déchargeait qu’en une semaine dans le pire des cas. Désormais, il faut penser à recharger son téléphone tous les 2 jours ( au minimum, voir tous les jours ) si on veut pas se retrouver sans son moyen de communication préféré.

Parfois, on change d’appareil. Il y a alors ceux qui revendent leur ancien smartphone, ceux qui l’échangent pour en avoir un nouveau, ceux qui le donnent, ceux qui le gardent au cas où et ceux qui le jettent. C’est à ces derniers que je vais m’intéresser ici. On achète pas une batterie de téléphone comme on peut acheter une batterie de moto. Si certains magasins proposent des « reprises » de l’ancienne batterie pour les voitures, les motos ou mobylettes, c’est loin d’être le cas pour les smartphones.
Pourquoi le recyclage de la batterie est essentiel. Cela permet d’éviter de gaspiller des ressources naturelles rares ou présentes en quantités limitées dans la nature comme le fer, le zinc ou le nickel dont l’extraction est particulièrement polluante mais aussi de produire, après recyclage, des alliages et des métaux à valeur ajoutée ( comme l’Acier, le Zinc, le Plomb, le Cobalt ou le Cadmium) qui pourront alors être utilisés dans de nombreuses industries.
Il est question ici de réel « gisement »: 33000 tonnes d’accumulateurs sont ainsi réutilisés chaque année. 10 000 tonnes de zinc et 8 000 tonnes de fer et de nickel sont ainsi récupérer. Et on pourrait donc faire encore mieux !

A l’avenir donc, pensez au recyclage de vos batteries ! Ce geste simple peut permettre de sauver des vies ( en effet, l’extraction de métaux se fait parfois dans des conditions très très limites ).