De nos jours, l’apparence est essentielle.

Et on ne peut imaginer une personne avec des dents jaunes faire carrière.
Il existe en effet de nombreuses solution pour traiter cela que ce soit à Lille, Paris, Toulouse ou dans une clinique dentaire basée à Montréal.
Mais en quoi consiste très exactement le blanchiment des dents ? Est-ce que cela marche vraiment ? Pour combien de temps ?

Tout d’abord, si les dents sont très « jaunies », il ne faut pas s’attendre à des miracles et à une étincelante splendeur. En effet, des dents jaunes sont plus faciles à traiter que des dents marrons.
En outre, si la coloration des dents est due à des médicaments ( antibiotiques … ) ou une maladie, il sera plus difficile de les « blanchir » complètement même s’il sera possible de gagner quelques teintes.

Par ailleurs, il faut savoir qu’aucune technique de blanchiment ne peut garantir une blancheur retrouvée pendant plus de deux ans. Un nouveau traitement sera nécessaire passé ce délai.
S’il existe des solutions pour se faire blanchir les dents à domicile, ce n’est pas évidemment ces solutions qui vont offrir les meilleures solutions. Le dentiste sera plus à même de redonner leur teinte d’origine aux dents de chacun.

Le dentiste va utiliser une lumière (laser ou pas) pour aider le produit de blanchiment à pénétrer plus rapidement dans la dent. Grâce aux ondes émises, la lumière va ainsi stimuler le produit et agrandir les pores de l’émail, permettant au produit de pénétrer rapidement à l’intérieur de la dent. Très appréciée car rapide, cette technique donne des résultats satisfaisants en un peu plus d’une heure.
Une autre solution existe:le traitement ambulatoire.

Commencé en cabinet par la pose de gouttières, ce traitement se poursuit à domicile avec l’application d’un gel de peroxyde d’hydrogène plus faiblement dosé. Cela nécessite une application quotidienne pendant quinze minutes. Cette solution peut être couplé à une visite chez le dentiste. Les résultats apparaissent au bout de quinze jours et durent pendant quatre ans si le suivi est bien fait.

Attention cependant, quelques situations obligent à une vigilance particulière. Il existe des contre-indications notamment en ce qui concerne les enfants de moins 16 ans plus sensibles, les femmes enceintes ou qui allaitent, par principe de précaution, les personnes ayant les dents ou les gencives sensibles, les personnes allergiques au peroxyde,les personnes souffrant de gingivites, de parodonties ou de caries avancées, les personnes portant des obturations (ou plombages), des couronnes ou facettes car ils ne peuvent pas être blanchis.