Bizarre comme titre non ? mais je vais vous expliquer la raison dans la suite de cet article.

Depuis quelques semaines, nous sommes submergés de communication pour cet évènement.
Pour certains, le Black Friday, ce serait comme trouver la martingale sur Casino777. Pourquoi ? Tout d’abord, un peu d’histoire. Au cas où vous ne le savez,  le Black Friday vient des USA. Il se traduit par « vendredi noir » ou « vendredi fou » en « bon » français. et a lieu traditionnellement le lendemain de Thanksgiving. Cela donne le coup d’envoi de la période des achats de fin d’année. et de nombreux commerçants proposent des rabais importants sur leurs produits.
Ce jour n’est pas très ancien puisqu’il ne date seulement que de l’année 1960. C’est dans ces années que les commerçants se sont rendus compte que leurs comptes qui étaient dans le rouge repassaient dans le positif, dans le « noir » d’où cette couleur pour ce vendredi. Et outre atlantique, les entreprises profitent de l’instant pour propose d’énormes réductions: jusque 90% parfois, ce qui est bien plus que dans n’importe quelle autre période de l’année.

Ce jour de réduction est arrivé en France depuis quelques années seulement. Au départ, comme le stipule cet article de 20 Minutes, le « Black Friday » ne fonctionnait pas dans l’hexagone. Et puis les « boutiques » du net s’y sont mises en 2014, ce qui est en fait une belle spécificité. En effet, aux Etats Unis, les e-commerçants ne proposent leurs offres de folie que le lundi avec le … Cyber Monday.
A noter dailleurs que le nom a été modifié en 2015 à la suite des attentats de Paris. En effet, la Fédération du E-commerce et de la Vente à Distance Fédération du E-Commerce et de la Vente à Distance (FEVAD) renomme ce vendredi « Jour XXL », par respect pour les familles.
En 2017, on frôle presque l’overdose en France. De nombreuses publicités vantent les promotions des marchands à la TV, à la radio, sur internet, par prospectus publicitaires. Si vous n’avez pas eu vent de réductions, c’est que vous êtes aveugles et sourds ! 😉
Cet évènement répond exactement à une demande: Les courses de Noël se font à 60-70% sur les trois premières semaine de décembre. Si on regarde le calendrier,En août-septembre, c’est la rentrée. En octobre, on reste sur la lancée des courses d’équipements, plus l’arrivée du froid. Novembre est un temps mort commercial » avant Noêl ! Et donc, il y a un besoin de la grande distribution à ce moment de l’année. Et comme on commence à l’avoir l’idée des stocks à venir pour les soldes de janvier, c’est une période de « pré-soldes ». Regardez bien sur quels produits sont faits les promotions.
A contrario, le Black Friday peut « plomber » votre activité. De ce fait, certaines entreprises refusent de rentrer dans cette folie de consommation.

Ainsi, le vendeur de meubles Maisons du Monde n’a réalisé aucune opération Black Friday, tout comme Ikea qui ne propose quede légères promos Black Friday aux États-Unis et au Canada, mais rien en France. Et en France, la Camif a purement et simplement de « fermer » son site. En fait, il y a bien un site à l’adresse habituelle mais l’entreprise propose aux consommateurs de faire don de produits dont ils n’ont plus l’utilité.
En fait, ils réfutent carrément l’idée de pousser à la consommation comme l’explique cette video:

eh oui, car si le Black Friday est un moment qui permet d’accéder à des réductions, il est aussi un moment de sur-consommation où certains achètent juste parce que c’est moins cher, et non parce que cela leur sera utile. L’initiative de la CAMIF n’a semble-t-il pas reçu l’écho auquel on aurait pu penser car seulement moins de 2000 personnes « disent non au black friday ».
A noter qu’avec ce jour de promotion, on s’oriente sur un report des achats de début novembre à fin novembre de la part des acheteurs.

Et la résistance s’organise comme le précise Flore Berlingen, de l’association Zéro Waste France:  » Cette opération commerciale ne fait pas l’unanimité, ni chez les consommateurs ni chez les commerçants, insiste-t-elle. Le matraquage publicitaire nous fait croire qu’il s’agit d’une occasion en or, à ne pas manquer, mais personne n’est obligé de céder !  »
Il est vrai que, selon les spécialistes, nous consommons déjà trois fois plus que ce que la planète peut nous offrir et donc que cette opération commerciale pousse à l’achat compulsif, irraisonné, fondé sur l’effet promotion. Dailleurs, une étude de l’UFC-Que Choisir sur le Black Friday de 2015 montre que les promotions ne sont pas si exceptionnelles que cela:

A noter que le réseau Envie, qui est un regroupement d’une cinquantaine d’entreprises sociales en France spécialisées dans la réparation et le recyclage, a décidé de lancer son « Green Friday ». Les 45 magasins ouvriront leurs portes pour proposer des cours de réparation, des conseils pour économiser de l’énergie ou des ateliers de sensibilisation contre le gaspillage. « Il y a un engouement très fort pour le Black Friday, comme si on ne pouvait faire autrement que d’y participer, constate la présidente du réseau, Anémone Béres. Mais il existe d’autres modes de consommation plus durables. »

et c’est donc pour cela qu’il en faut pas prendre part à ce Black Friday. Et puis si vous voulez vraiment des promotions, pourquoi ne pas attendre le Boxing Day du 26 décembre … 😉
En Grande Bretagne, ce jour est favorable aux retrouvailles et réunions de famille pendant lesquelles les restes du festin de noël sont servis. Pour d’autres, ce jour est synonyme d’achats puisque, depuis 25 ans, le premier jour des soldes d’hiver en Grande-Bretagne commence le 26 décembre. Les commerces ouvrent alors leurs portes très tôt le matin, et accueillent des centaines de clients jusqu’à l’heure de fermeture. Bon nombre d’entre eux passent la nuit du 25 décembre devant les portes des magasins afin d’être les premiers à profiter des meilleures promotions.
En football, c’est aussi un jour qui propose de nombreux matchs l’après-midi et qui permettent donc aux familles d’en profiter pour se retrouver.

Comme vous le voyez, il y a toujours une occasion de profiter de promotions, de réductions… donc vous avez toujours le choix d’attendre ou de ne pas attendre ( et le titre de cet article était bien sur provocateur ! )

  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid