google android procès eric specht open handset alliance Il y a quelques mois, c’est Philippe Gildas qui voulait s’attaquait à Microsoft

Voilà qu’un autre géant devrait être contraint de mettre la main à la poche pour utiliser la marque Android.
En effet, Forbes indique qu’Eric Specht, propriétaire de la marque “Android Data”, réclame 94 millions de dollars à Google et aux membres de l’Open Handset Alliance pour l’utilisation du nom Android.
Ce nom a été déposé en 2002 et il faut savoir que l’utilisation du nom Android avait été réfusée à Google par le Patent and Trademark Office, donc la firme de Mountain View savait ce qu’elle risquait à l’utiliser.

Accord, paiement ? à suivre…