Voici une question que se posent beaucoup de parents de nos jours.

Faut-il amener son enfant chez un orthophoniste ?
Est-ce plus efficace si on s’y prend tôt ? ou faut-il attendre l’entrée à l’école primaire ? « Cheveu sur la langue », difficultés de compréhension, problème pour lire et/ou écrire ? il existe de nombreux cas qui peuvent conduire les parents à amener leur progéniture chez un orthophoniste pour soigner les troubles du langage de votre enfant.

orthophoniste-enfantL’orthophonie traite du dépistage, du bilan et de la rééducation des troubles du langage oral et écrit. Ainsi, les orthophonistes interviennent généralement très tôt chez les enfants ( dès l’âge de 3 ans ) voir encore plus tôt notamment quand il y a un handicap sensoriel, moteur ou mental et sans limite d’âge.
Les maux les plus souvent traités actuellement sont dyslexie et la dysorthographie, soit les troubles d’apprentissage de la lecture et de l’orthographe. En effet, leur résolution reste incontournable dans la mesure où ils empêchent la progression scolaire de l’enfant.

Cependant, il ne faut pas de suite s’alarmer ! La maîtrise de la langue orale comme celles de la lecture et de l’orthographe sont des processus complexes, et se fait par paliers, de difficultés passagères et de progrès parfois impressionnants.
Si vous avez un doute, le mieux est de rencontrer tout d’abord l’équipe enseignante qui connaît votre enfant et est donc plus à même de vous guider. Ensuite, il faut consulter votre médecin (généraliste, pédiatre, ORL…) qui contrôlera que l’enfant voit bien, entend bien et n’a pas de problème moteur.
En effet, si un enfant de 4 ans ne dit pas encore la fin des mots ou les transforme, ce peut être lié à des otites persistantes et répétitives (dites “séreuses”) qui ont, pendant quelques temps, empêché l’enfant de bien percevoir la finesse des sons.
Le médecin peut, si nécessaire, alors demander un bilan orthophonique qui sera réalisé par un orthophoniste et permettra de déceler les problèmes à traiter.

Pour mieux se situer, voici l’évolution de l’enfant ( mais on n’est pas à 2 mois près ):
– à la naissance : l’enfant réagit aux bruits, puis à partir de 3 mois, il gazouille,
– vers 6 mois : il imite des sons,
– vers 1 an : il utilise des mots isolés (mots-phrases), comprend des ordres simples et répond à son prénom,
– vers 18 mois : le vocabulaire s’enrichit,
– vers 2 ans : il comprend des ordres plus complexes, associe des mots pour faire une phrase, pose des questions ;
– vers 3 ans : il comprend tout le langage, son vocabulaire dépasse les 300 mots, il utilise le « je » ;
– vers 4 ans : les phrases sont plus longues et complexes, la parole est tout à fait intelligible ;
– vers 5 ans : tous les sons sont en place ;
– vers 6 ans : l’apprentissage du langage de l’enfant est considéré comme acquis.

Comme vous le voyez, le processus a différentes étapes et il peut arriver qu’un enfant ait des difficultés passagères, qui peuvent être résolus sans difficulté.