L’écologie n’est plus un phénomène de mode, elle est désormais partie intégrante de l’existence.

Et il y a de nombreuses initiatives pour sensibiliser le plus rapidement les jeunes enfants afin qu’ils prennent conscience de la nature et du développement durable.
moteur futur hybride peugeotL’Homme s’est rendu compte qu’il produisait trop de déchets, qu’il surconsommait et qu’il tuait ce dont il aura besoin. Les villes font la chasse aux véhicules polluants avec le retour des vignettes à Grenoble, Paris, Lyon notamment.
Il y a bien entendu la possibilité d’utiliser des moteurs hybrides et donc de moins polluer, mais les grands groupes travaillent sur des solutions encore plus révolutionnaires comme par exemple le moteur fonctionnant à l’eau de pluie, qui permet de réduire de 20% à 50% sa consommation de carburant mais aussi de réduire les rejets de dioxyde de carbones dans l’atmosphère de 70% après l’installation du kit. Pour l’instant, la durée de vie d’un tel moteur est encore courte ( 150 000 kilomètres ) mais des améliorations sont lieu quotidiennement.
Autre solution sur lequel travaille la SNECMA, un moteur à « rotor ouvert » qui date des années 80 et qui avait été abandonné … pour renaître donc de ses cendres depuis quelques années. Et ce système est surtout utile dans le monde de l’aviation. On trouve alors comme dans un réacteur double flux actuel, la partie centrale qui est une turbine et qui assure une poussée avec un flux d’air chaud et accéléré. Autour, une « soufflante », entraînée par cette même turbine, fonctionne un peu comme une hélice. Elle produit un flux annulaire autour du flux chaud. Le principe de l’open rotor est d’ôter le carénage du réacteur et d’installer une soufflante prenant la forme de deux propulseurs à pales contrarotatives (tournant en sens inverse). Un peu complexe ? oui mais quand on sait que cela permet de gagner 25% de consommation de carburant, cela est tout bénéfique. D’autant que cela s’accompagne par un nouveau « design » des avions, la position de ce « nouveau » moteur n’étant pas la même que pour les moteurs classiques.

Dans la même optique, Rolls-Royce et Airbus se sont associés avec pour ambition, en 2030, un avion régional hybride de 100 sièges, répondant au nom d’E-Thrust. Avec comme objectif, une économie de carburant de 75 % grâce à une turbine à gaz qui alimenterait les batteries de six moteurs électriques. L’efficacité du système serait du à l’utilisation de fils supraconducteurs entourés de fluides cryogéniques ( basses températures ) afin de limiter les pertes énergétiques entre le générateur et des batteries lithium-air. Le futur à portée de main ?

Les industriels sont confrontés à un cruel dilemme puisqu’il faut moins consommer, moins polluer mais il faut que l’utilisateur achète toujours du carburant pour son véhicule…