LONDRES–()–Ravio, qui fournit des données et analyses de rémunérations en temps réel à des startups technologiques à forte croissance, sort aujourd’hui de sa phase d’observation pour annoncer un cycle d’amorçage de 10 millions de dollars dirigé par Northzone, avec la participation de Cherry Ventures et Spark Capital.

Attirer et conserver les talents est le défi absolu des sociétés technologiques à forte croissance. Mais cette tâche n’a jamais été aussi complexe. La montée du télétravail, l’évolution rapide des marchés et la Grande Démission ont causé la mondialisation de la course aux talents. Dans ce contexte, trouver le bon équilibre en termes de rémunération (salaires, actions, prestations) joue un rôle crucial pour rester compétitif. Pourtant, la plupart des entreprises ne disposent pas d’informations mises à jour sur ce que le marché offre en matière de rémunération, ni pour savoir si elles rémunèrent correctement leurs équipes.

Le produit référentiel phare de Ravio est gratuit et fonctionne sur un principe d’échange. Les entreprises peuvent y partager leurs données de manière anonyme et sécurisée avec des intégrations en un clic, pour obtenir en retour des références sectorielles et se comparer à des sociétés similaires. La gamme élargie de produits Ravio permet aux entreprises de gérer et communiquer leurs rémunérations en interne, notamment en exécutant des cycles d’évaluation de la performance, en informant les candidats sur les programmes de rémunération en actions, ou en garantissant les prestations.

Les trois fondateurs de Ravio jouissent d’une expérience approfondie dans le lancement et la mise à échelle de techs à forte croissance. Roy Blanga et Merten Wulfert, qui codirigent l’entreprise en tant que co-PDG, travaillent ensemble depuis sept ans. Ils sont récemment passés par Deliveroo, où ils ont construit les opérations internationales de la société et dirigé l’activité durant les phases d’hyper croissance jusqu’à la préparation à son introduction en bourse. Roy occupait le poste de COO chez Deliveroo, et Merten supervisait quant à lui l’activité de l’entreprise dans les régions APAC et Moyen-Orient. L’équipe technique et des produits est dirigée par Raymond Siems, CPTO, qui a créé et vendu deux startups, notamment dans le domaine de l’IA.

« Nous savons personnellement à quel point il est difficile de recruter et de conserver les meilleures équipes et de se lancer à l’international. Trouver dès le premier jour le bon équilibre en termes de rémunération est un enjeu crucial, et ce défi ne fait qu’augmenter au fur et à mesure que l’entreprise grandit. Durant notre phase de développement, nous ne trouvions aucune donnée fiable ou en temps réel pour nous aider à déterminer la bonne rémunération pour chaque personne de notre équipe. Cela nous a fait perdre des personnes exceptionnelles, et nous a fait passer à côté de recrutements clés. Nous sommes surpris que personne n’ait encore construit de meilleure solution à ce problème » déclare Roy Blanga, co-PDG.

Michiel Kotting, associé chez Northzone: « Nous observons un changement considérable, qui laissera sur le carreau les entreprises qui ne modernisent pas leur approche. Les entreprises gagnantes seront celles qui seront transparentes dans leurs rémunérations, sur fond de hausse des prix (inflation, coût de la vie, frais logistiques) et d’un marché du recrutement plus concurrentiel, en particulier pour les techs. Roy, Merten et Raymond s’attaquent à une problématique à laquelle des entreprises de toute taille sont confrontées. Sous leur impulsion, Ravio est en passe de devenir un chef de file dans cette catégorie. »

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.