Chez les commerçants partenaires, il est désormais possible pour les particuliers de retirer de l’argent comme à un guichet de banque.

En théorie depuis le 13 janvier 2018 une directive européenne concernant les services de paiement est entrée en vigueur. Cette dernière permet aux commerçants de fournir des espèces aux clients lors des paiements par carte.

argent retirer commerçant

Nouvelle directive de paiement pour les commerces :

Ce nouveau service qui doit permettre aux particuliers de retirer des espèces chez les commerçants va à contre-courant du mouvement de dématérialisation grandissant et des nouvelles technologies de paiements sans contact et mobiles. Ce service appelé communément « cashback » va dans le sens inverse de l’innovation et des normes prescrites jusqu’ici.
Pourtant ce texte a été validé lors de la deuxième directive européenne sur les services de paiement. Nous avons précisé que le texte devait entrer en vigueur le 13 janvier en théorie, car cet outil qui autorise les clients à retirer de l’argent liquide via un terminal spécifique n’est prêt en rien. Dans les faits, le service ne sera pas disponible tout de suite.
Les commerces équipés pourront distribuer une somme maximum de 60 euros par client sans obligation d’achat et sans aucuns frais pour le commerçant. Le client pourra choisir l’option « retirer de l’argent » sur le terminal bancaire et ainsi indiquer le montant qu’il souhaite retirer. Pour cela il faut être équipé d’un logiciel de caisse enregistreuse certifié NF525

L’obligation d’un logiciel de caisse enregistreuse sécurisé :

Bien sûr pour cela le commerçant doit être équipé d’un logiciel de caisse enregistreuse inaltérable (NF525) comme l’indique la nouvelle loi de finances en vigueur au 1er janvier 2018. Les commerces qui ne sont pas encore équipés et qui souhaitent proposer le service de retrait d’argent peuvent se tourner vers des éditeurs comme addictgroup pour trouver un logiciel 2.0 qui permet une gestion simplifiée des entrées et sorties d’espèces.

Un nouveau service de retrait d’argent pour les particuliers :

Ce nouveau service est accueilli favorablement par la Fédération du Commerce et de la Distribution. On ne sait pas encore si cela est de même pour les commerçants. Mais, selon le directeur de la fédération, ce nouvel outil correspondrait à « une demande formulée depuis longtemps par les professionnels pour satisfaire des besoins », indique-t-il au Figaro. En effet, selon les commerçants, réduire les liquidités dans leurs caisses leur permettrait notamment de réduire leurs coûts de gestion des espèces. Ce service pourrait aussi amener d’éventuels nouveaux clients, qui ne et qui pourraient se laisser tenter par un petit achat

Rien n’est encore décidé :

Tout reste encore à faire. La fédération de commerce n’a pas plus d’information. Il reste selon Bercy la question du logiciel de caisse à traiter. Il leur est pour l’instant impossible de dire si les commerçants désireux de proposer ce service devront changer leurs terminaux de carte bancaire, ni combien cela leur coûtera.
« Notre objectif est de rendre cela accessible au plus grand nombre. Mais cela représentera forcément un investissement pour le commerçant. Je pense que ce seront surtout les grands magasins qui proposeront ce service ». Autrement dit cette nouveauté est loin d’être mise en place mais serait un vrai plus pour faciliter les transactions.