ricardo ricco dopé tour france comité olympique italien Il a avoué après avoir mis en doute le contrôle anti-dopage positif subi lors du Tour de France

C’est à chaque fois pareil mais cette fois le coureur italien ne demande pas de contre-expertise.
Devant le Comité olympique Italien, l’ex-coureur de l’équipe « Saunier Duval » a indiqué s’être dopé.«J’ai admis ma responsabilité. J’ai pris le produit dont tout le monde parle. J’ai commis cette erreur seul», a déclaré le cycliste qui avait gagné une étape sur la grande boucle avant d’être confondu. Cependant, Ricco s’est défendu de s’être dopé pour le Giro, le tour d’italie, qu’il a terminé deuxième: «Après le Giro, j’étais fatigué mentalement et physiquement. Et j’ai pris cette substance. J’ai commis une erreur de jeunesse. Mais au Giro, j’étais clean». Ce qui est « amusant », c’est que le cycliste ne devait pas participer à l’épreuve française et que c’est lui qui a demandé à faire partie de l’équipe constituée pour le Tour.

Faute avouée à moitié pardonnée ? pas sûr, le coureur n’a pas envie, pour le moment, de remonter sur un vélo et il est mis en examen par le parquet de Foix pour «utilisation de substance classée vénéneuse par le Code de la santé publique». En outre, il risque une suspension de 2 ans.