courtage-hypothequeJe vous ai parlé dernièrement de courtier … en assurance !

Et j’avais traité il y a quelques semaines l’hypothèque.
Aujourd’hui, fusion des termes avec la possibilité de faire appel à un courtier hypothécaire à Montréal, par exemple. Le courtier hypothécaire agit, comme le courtier en assurance, intermédiaire entre un particulier voulant souscrire un prêt hypothécaire et une institution financière qui souhaite prêter des fonds à cette fin.
Son rôle consiste, notamment à négocier pour ses clients une demande de prêt hypothécaire auprès de plusieurs institutions financières. Il doit obtenir, pour ses clients, les meilleures conditions sur le marché, compte tenu de leur situation financière et de leur dossier de crédit. Son rôle n’est pas de vous prêter de l’argent à proprement dit mais à vous conseiller sur le meilleur produit et la meilleure institution financière pour votre profil. Aussi, il ne faut d’ailleurs pas confondre courtier hypothécaire, qui offre les produits de plusieurs prêteurs, et le démarcheur hypothécaire qui représente les produits d’une seule institution financière.

Spécialistes à l’affût des tendances du marché et formés pour cerner vos besoins réels, le courtier hypothécaire peut ainsi vous répondre rapidement. Aucune perte de temps ni mauvaises surprises, car les courtiers reçoivent les promotions exclusives consenties par les institutions financières partenaires et utilisent des outils d’aide à la prise de décision, que le consommateur lambda n’a pas à disposition.
En outre, Le recours à un courtier permettra de mettre toutes les banques en concurrence pour obtenir des taux avantageux. Gain de temps évident donc pour la personne à la recherche de financement qui fait appel à un courtier. En effet, elle n’a à gérer plusieurs rendez-vous pour rencontrer, elle-même, toutes les banques une par une. C’est le courtier qui s’en occupe.

Le client, qui a apporté toutes les informations nécessaires à l’évaluation du dossier (actif, passif, revenu, stabilité d’emploi, etc.), reçoit alors l’offre ou les offres qui correspondent exactement à ce qu’ils désirent. Le courtier hypothécaire peut évaluer la valeur maximale du prêt hypothécaire qu’il est possible de contracter, la somme qu’il faut consacrer aux versements hypothécaires et aux autres obligations financières, ainsi que celle qu’il faut verser comme mise de fonds.
Le professionnel, comme toujours dans ce type de métier, n’est payé qu’une fois le contrat signé et les fonds débloqués.
Cette activité est, bien entendu, encadré par des textes réglementaires et la pratique de l’intermédiation bancaire nécessite l’immatriculation au Registre des intermédiaires de la banque, de l’assurance et de la finance.