Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier ont le vent en poupe depuis trois ans et nombreux sont les Français qui se tournent désormais vers la pierre-papier et ses rendements fort alléchants. Toutefois, les autorités ont adressé un rappel à l’ordre à l’ensemble de la profession proposant des investissements en SCPI pour que, dorénavant, ils ne vantent plus ce produit d’épargne en basant leur communication essentiellement sur les bonnes performances passées.

Un rappel des autorités de contrôle

Avec une fabuleuse progression de 30% en l’espace d’un an seulement, les SCPI se portent bien, très bien même. Ainsi, ce sont 5,56 milliards d’euros qui ont été collectés sur la seule année 2016, avec des rendements de 4,64 % net d’impôt en moyenne sur la même période. Au regard du taux ridiculement bas du Livret A ou de celui guère plus reluisant d’une assurance-vie par exemple, on comprend aisément l’engouement des Français pour ce placement financier.

Toutefois, les deux organismes de contrôle, l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) et l’AMF (Autorité des marchés financiers) viennent de communiquer sur la prudence qui s’impose quant à ce produit financier. En ligne de mire, des publicités actuellement placardées à des endroits visibles du grand public et qui vantent les rentabilités passées des SCPI, omettant de préciser qu’il y a un risque réel de perdre son épargne.

Pourquoi une mise en garde de l’ACPR et l’AMF ?

Si le rendement moyen des SCI a tendance à se tasser ces dernières années, il reste toujours fort lucratif, nettement plus que bien d’autres produits financiers qui avaient encore peu les faveurs des épargnants français comme l’assurance-vie. Toutefois, investir dans une SCPI n’est pas dénué de risque. Et c’est bien ce qu’entendent rappeler l’ACPR et l’AMF en conviant les professionnels de ce secteur à ne pas faire des bonnes performances passées le principal argument de vente. Car, comme le confirme SCPI Online (http://www.scpi-online.com), l’historique, aussi bon soit-il, n’est pas le garant d’un résultat à venir.

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’un investissement dans une société civile de placement immobilier doit systématiquement se faire dans le cadre d’une diversification de son portefeuille. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution et l’Autorité des marchés financiers ont toutes deux demandé à ce que les investissements dans les SCPI soient proposés à un public ciblé. Il faut comprendre, des personnes disposant déjà d’un patrimoine placé sur d’autres produits, désireuses de le diversifier et qui ont bien conscience des risques potentiels.