penis-signatureC’est une histoire aussi dingue surprenante !

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Tout a commencé il y a 5 ans: Jared Hyams cherchait une signature insolite, « différente » des autres. Il a alors décidé que désormais il allait signer les documents qu’il fallait avec « un petit pénis ». Si plusieurs administrations n’ont pas prêté attention à ce détail, d’autres s’y sont attardés. Ainsi, son permis de conduire lui est refusé, comme sa carte électorale et son passeport. L’administration indiquant que sa signature pouvait s’apparenter à du « harcèlement sexuel ».
Mais cet australien ne voulait pas laisser faire et a commencé des études de droit afin de mieux lutter contre l’opposition qui lui faisait face. Pour lui, l’argument qu’on lui donnait ne tenait pas: « Si cela doit être le nom de quelqu’un, pourquoi la plupart des signatures sont juste des gribouillis illisibles ? ».

Et s’il n’a pas gagné son combat totalement, il possède désormais un permis de conduire, d’une carte de santé et une carte d’étudiant avec « des zizis » pour signature.