Un billet qui sera apprécié du public masculin…

Mais qui, surtout, Mesdames, vous permettra d’en savoir plus notamment sur l’augmentation mammaire à l’aide d’implants pour bonifier le volume de vos seins.
Il faut savoir que pour une mammoplastie, l’intervention d’augmentation mammaire, il existe deux méthodes: les implants au gel cohésif de silicone et les implants à l’eau salée. L’un comme l’autre reproduisent l’apparence normale du sein. Chaque prothèse a ses avantages et ses désavantages qu’il faut connaître avant toute intervention. Voici donc ce que vous devez savoir si le sujet vous préoccupe:

gel silicone seins poitrineTout d’abord, il faut que les implants en gel de silicone sont constitués d’un polymère de silicone, matériau stable qui reprend sa forme initiale lorsqu’il est compressé. Au niveau des principaux avantages, notons qu’au toucher, le le gel de silicone offre une consistance semblable à celle du sein naturel ( ce qui permet de ne pas dire que l’on s’est fait opéré si on ne le souhaite pas ). Il y a peu de risque de dégonflement et la durée de vie de ces implants est d’environ une douzaine d’années ( ah oui, ce n’est pas à vie ! ). Les implants de nouvelles génération ( ceux qui datent d’après 1990 ) contiennent un gel cohésif qui ne se déplace pas, ne transpire pas et surtout ne fuit pas.
Au niveau des inconvénients, ces implants nécessitent un suivi médical régulier: il est tout à fait normal que la présence d’un corps étranger dans le corps soit pris avec sérieux. En outre, il est plus difficile de corriger une asymétrie avec ce type d’implants. Il faut, comme signalé plus haut, les changer à titre préventif après 10 ans ( et 12 ans au maximum ). Au niveau de l’opération, c’est très cher et cela nécessite une incision de cinq centimètres environ pour introduire la prothèse.

gel eau salee poitrine seinsAutre solution possible donc, les implants mammaires à l’eau salée.
Ceux-ci sont remplis soit d’un sérum physiologique, soit un mélange d’eau stérile et de chlorure de sodium sans aucun danger pour le corps humain. Contrairement à l’implant en gel de silicone, ils ne nécessitent qu’une incision de trois centimètres et permettent de corriger une éventuelle asymétrie mammaire. Par ailleurs, le changement d’implantes n’est pas nécessaire une fois qu’ils ont été posés. Au niveau sécurité, l’au salée serait absorbée par le corps q’il y avait une rupture de l’enveloppe. Dernier avantage, ces implants coûtent moins chers.
Au niveau des inconvénients, il arrive parfois que ces implants se « dégonflent » durant les premières années. Et pour les femmes très minces, le résultat peut être moins naturel qu’avec des implants en gel de silicone.

Que choisir alors ?
C’est le chirurgien plasticien qui sera le plus à même de vous diriger vers la meilleure solution en fonction de vos attentes et de votre formologie.