La date de l'expérimentation de l'usage médical du cannabis était au départ, donc, en septembre 2020. Mais les récents événements ( mondiaux ) ont bien entendu reporter cette date. Destiné à soigner des malades, et ne sera donc pas accessible à tout le monde. Si le cannabis est un mélange de plusieurs substances, il faut savoir que le CBD (cannabidiol) et le THC (tetrahydrocannabinol) sont les deux principaux composants. Et l'un de ces éléments est autorisé en France. Cependnat, la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca) a précisé en s’appuyant sur un arrêté de décembre 2018, que le CBD «ne peut être commercialisé en France que sous les conditions cumulatives suivantes» : les variétés de chanvre cultivées doivent figurer sur la liste exhaustive inscrite dans l’article 2 de l’arrêté du 22 août 1990 ; la plante de cannabis doit avoir une teneur en THC inférieure à 0,2% (par comparaison, selon l’OFDT, la concentration moyenne du cannabis sous forme d’herbe circulant illégalement sur le marché français était en 2016 de 11%, rapportait Libération en 2018) ; seules ses graines et ses fibres peuvent être utilisées ; le produit fini (huiles, crèmes, biscuits, etc.) ne doit pas contenir de trace de THC, quel que soit le taux. C'est ainsi que le CBD pour cigarette électronique est disponible sur le marché français. Et que depuis quelques, de nouveaux produits à bases CBD sont en vente totalement légalement: comme le sirop, huile, infusions, chocolat, miel, soins de corps, etc. Ces produits ne contiennent pas plus de 0,2 % de THC et n’ont pas d’effet psychotrope ou récréatif. Ils sont donc légaux. Par exemple, pour tout savoir sur les huiles de Cibdol au CBG ou au CBN, il suffit de cliquer sur le lien et vous découvrirez les bienfaits…
300