Quand on veut travailler avec les langues étrangères, on est bien souvent obligé de passer par un service de traduction de documents vers l’anglais.

Mais parfois, on est déçu du résultat.
Car on s’attend à un résultat, et on a un rendu très différent des attentes. Il faut savoir qu’il y a de grandes différences entre un traducteur et un interprète, qui sont deux métiers bien différents … mais que peu ont conscience que ce n’est pas la même chose.
Le traducteur et l’interprète « transfèrent » tous deux d’une langue étrangère vers sa langue maternelle un discours écrit ou parlé. Ils ont la maîtrise d’une langue utilisée au quotidien ainsi que des connaissances spécialisées sur le thème abordé ( en effet, s’atteler à un texte technique n’est pas le même travail que se pencher sur un texte littéraire ).

interprete traducteurPour info, les traducteurs travaillent avec un texte dont ils font généralement une traduction écrite. Ils exercent vers leur langue maternelle et traduisent des textes qui peuvent être des documents officiels, des publicités, des courriers, ou des notices d’utilisation.
D’autre part, les interprètes transfèrent oralement d’une langue source dans une langue cible un discours oral dans la majorité des cas. Leur travail se fait d’une langue étrangère vers leur langue maternelle ( rarement dans l’autre sens ). De ce fait, cela rend possible la communication entre des personnes de langue et de culture différentes. Il existe l’interprétation simultanée et l’interprétation consécutive. L’interprétation simultanée est un transfert direct et immédiat du discours oral. Dans m’interprétation consécutive, l’interprète assimile d’abord le contenu et le transfère ensuite. En outre, il existe également l’interprétation en langage des signes, parfois nécessaires dans des dossiers judiciaires.

Au niveau formation, un étudiant dans un cours de traduction analyse un texte écrit et le reformule dans une autre langue de façon afin qu’il soit compréhensible par les lecteurs de la culture de la langue cible. Il ne travaille pas donc uniquement sur les mots mais aussi sur la construction du texte et/ou sa présentation. Dans ce cas, le traducteur travaille de la façon la plus précise possible et soigne donc, pour cela, le détail.
L’interprète, lui, s’entraîne à comprendre et analyser rapidement un texte oral. Il organise, ainsi, son contenu par ordre d’importance puis le restitue oralement dans la langue cible. Ils s’exercent via différentes stratégies telles que l’intuition, l’identification et la structuration du discours, qui sont donc travaillées afin de pouvoir restituer rapidement et convenablement le contenu pour lequel il est employé.