Il peut arriver parfois d’avoir des difficultés à s’endormir.

Mais quand cette difficulté est récurrente, il faut penser à prendre des mesures pour y remédier.
Avant d’utiliser un appareil d’électrothérapie pour traiter l’insomnie ou de prendre des somnifères, il y a des règles que l’on peut appliquer. Il faut savoir que vingt pour cent des français indiquent souffrir d’insomnie, c’est à dire qu’ils ont des difficultés à dormir depuis plus d’un mois. Et une mauvaise nuit engendre une mauvaise journée.

insomnieSi vous souffrez d’insomnie, voici quelques conseils qui pourraient vous aider:
– coucher vous et lever vous à la même heure,
– même si vous avez froid, la température de votre chambre ne doit excéder 20 degrés Celsius, en gardant vos pieds au chaud,
– dînez tôt et légèrement, afin que la digestion se passe rapidement et évitez les excitants avant de vous coucher,
– bannissez les écrans de votre chambre, que ce soit télévision, tablette ou téléphone
– changer votre matelas: peu de personnes le changent tous les 10 ans comme il est conseillé de le faire …

Ce n’est qu’une petite liste des “aménagements” à réaliser et ceux-ci peuvent ne pas suffire si le “mal” est plus ancré.
En effet, dans les causes majeures de l’insomnie chronique on retrouve bien souvent la dépression et l’anxiété. Dailleurs, les difficultés à s’endormir sont souvent annonciateur de “problèmes” plus conséquents, comme par exemple, les apnées du sommeil.
Par ailleurs, des problèmes de prostate, de diabète, d’asthme, thyroïde, sont la cause de trente à quarante pour cent des insomnies chroniques.

On peut également retrouver deux formes d’insomnie:
– d’un côté, les dyssomnies qui sont des troubles perturbants la qualité ou la durée de sommeil. D’origine psychologique, d’altitude, liées à l’indigestion de substances ou narcolepsie,
– de l’autre, les parasomnies qui sont des comportements anormaux pendant le sommeil mais sans perturbation importante ou altération de la vigilance au cours de la journée. On y retrouve les terreurs nocturnes, le somnambulisme et les apnées du sommeil, évoqués ci-dessus.

Comme tout ce qui touche à la santé, l’insomnie n’est pas à prendre à la légère car cela joue sur le comportement de celui qui est touché. Il faut donc en déterminer les causes avant de prendre les dispositions nécessaires à son traitement, que ce soit par un traitement médical ou des règles d’hygiène plus drastiques.
Si vous vous réveillez souvent avec un mal de tête qui dure quelques heures, ou si vous êtes fatigué lorsque vous vous levez, surveillez les jours suivants, le mois en cours pour voir si ce n’est qu’épisodique ou lier à un phénomène qui vous échappe.