antoine duquesne député européen hémiplégique démission Un député qui désire démissionner, ce n’est pas courant, d’habitude les élus tiennent à leurs « fauteuils ».

Mais Antoine Duquesne, lui, désire quitter son poste de député européen mais il lui est impossible de le faire.
Hémiplégique, celui-ci n’assiste plus à aucune séance du parlement européen car il ne peut plus parler et à le côté droit paralysé. Or, pour quitter son poste, celui-ci doit adresser à l’institution une lettre signée de sa main… ce qu’il ne peut pas faire. La procédure n’offre pas la possibilité d’avoir recours à une quelconque procuration et donc Antoine Duquesne reste euro-député, malgré lui.

Aussi, sa famille a demandé au parlement européen que le nécessaire soit fait pour pallier à ce vide. A suivre…