geisy arruda brésil université jupe virée
On pourrait penser l’histoire inventée mais elle est pourtant bien réelle…

Alors que le Brésil nous offre des corps très dévêtus notamment lors du carnaval de Rio, certains brésiliens sont très prudes.
Cela aurait pu se passer aux USA également, pays où existe le même genre de paradoxe avec des programmes télé mêlant bimbos et violence d’un côté et interdiction d’être seins nus à la plage de l’autre.

Geisy Arruda s’est rendue à l’université le mois dernier avec une robe qui a fait « sensation ». En effet, une manifestation hostile d d’étudiants qui l’ont insultée aux cris de « pute » ne lui a pas permis de rester dans l’établissement scolaire. Elle avait du quitter les lieux sous l’escorte de la police et en portant un imperméable empruntée à un professeur. Depuis, la jeune fille est apparu dans de nombreuses émissions de télé expliquant que personne ne lui avait fait de remarques sur ses tenues avant cet incident. L’université l’a cependant exclu pour « un manque de respect flagrant des principes éthiques, de la dignité académique et de la moralité ».

Cependant, le ministère de l’éducation nationale brésilien ne l’a pas entendu lui de cette oreille, demandant si des sanctions avaient été également prises contre ceux qui avaient prononcé des insultes envers la jeune femme.

L’université a finalement reculé et annoncé lundi soir la réintégration de la jeune étudiante. Ouf !