SEATTLE et SCHAFFHOUSE, Suisse–()–Virtuozzo, le chef de file des plateformes de cloud alternatif, a annoncé aujourd’hui avoir reçu le titre de Cloud Enabler de l’année, lors des 19e Storage Awards annuels organisés par Storage Magazine. Comblant un vide sur le marché de l’activation du cloud, Virtuozzo offre aux fournisseurs de services une plateforme cloud robuste, à la fois facile à utiliser et à gérer. Cette distinction reconnaît l’engagement de la société, qui consiste à permettre à ces fournisseurs de lancer rapidement un vaste portefeuille de services en nuage, évolutifs, offrant ainsi des alternatives viables et rentables aux solutions hyperscaler.

Également connus sous le nom de Storries, les Storage Awards récompensent les produits, entreprises et personnes les plus performantes qui révolutionnent la technologie du stockage. Les lauréats sont choisis par les lecteurs de Storage Magazine ce qui en fait l’un des rares programmes pilotés par un comité de sélection indépendant, composé d’utilisateurs et de décideurs informatiques. Virtuozzo figurait parmi les douze nominés dans la catégorie « Cloud Enabler of the Year » (Facilitateur cloud de l’année), et était en lice dans cinq autres catégories, dont celle de « Cloud Company of the Year » (Entreprise cloud de l’année), dans laquelle elle a terminé deuxième.

« Remporter le Storage Award est un accomplissement que nous apprécions particulièrement », a déclaré Alex Fine, PDG de Virtuozzo. « Nous comprenons que la décision a été prise par les membres du secteur informatique, qui travaillent avec les solutions de cloud computing, savent en quoi elles consistent, et ce qu’elles doivent permettre pour vraiment bénéficier aux utilisateurs finaux. Nous nous engageons à aider les fournisseurs de services à générer des revenus grâce à des solutions compétitives et faciles à utiliser qui offrent croissance et opportunités. Alors que son adoption gagne progressivement du terrain, nous sommes convaincus que Virtuozzo tient cette promesse. »

Un cloud rapide, facile et peu coûteux

Virtuozzo offre tout, depuis l’infrastructure-comme service (Infrastructure-as-a-Service, IaaS) à la plateforme-comme service (Platform-as-a-Service, PaaS), dans une seule et même plateforme cloud. Spécialement destinée aux fournisseurs de services d’hébergement, de cloud et de services gérés (Hosting/Cloud/Managed Service Providers, HSP/CSP/MSP), la solution offre des caractéristiques et des fonctions conçues pour les aider à mettre en œuvre et à gérer facilement des portefeuilles de produits de cloud computing, étendus et évolutifs. La simplicité de Virtuozzo libère les fournisseurs de services, de manière à leur permettre de se concentrer sur les produits différenciés et le support client pratique ; ils peuvent ainsi atteindre rapidement la rentabilité et aider leurs utilisateurs à maximiser leurs investissements dans le cloud.

En outre, Virtuozzo offre à ses partenaires une gamme complète de services professionnels qui les aident à se lancer sur le marché rapidement et efficacement. Ils disposent notamment de l’installation des produits, de l’infogérance, de la formation, et du conseil, autant d’atouts pour établir une véritable collaboration mutuellement bénéfique.

À propos de Virtuozzo

Virtuozzo (www.virtuozzo.com) fournit la principale plateforme cloud alternative aux fournisseurs de services, leur permettant ainsi de vendre des services cloud plus accessibles, plus abordables, et plus faciles à utiliser que les solutions hyperscale. La société compte parmi ses accomplissements le développement de la première technologie de conteneurs commercialement disponible, et se distingue comme un contributeur majeur à de nombreux projets de virtualisation et open source, depuis plus de 20 ans. Les solutions cloud de Virtuozzo sont aujourd’hui utilisées par plus de 700 fournisseurs de services cloud, fournisseurs de services gérés, et fournisseurs d’hébergement, dans 80 pays. Virtuozzo est basée à Schaffhouse, en Suisse, et compte plus de 320 employés aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Europe et en Asie-Pacifique.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.