• L’ATRC invite toutes les nations à soumettre leurs candidatures pour des solutions de R&D face à leurs défis technologiques.
  • Le fonds de soutien couvrira les coûts des ressources et de la recherche, permettant aux pays en développement d’accéder à des innovations technologiques avancées.

Dubaï, Émirats arabes unis–(BUSINESS WIRE)–Le premier jour du Sommet mondial des gouvernements (WGS) 2024 a été marqué par l’annonce historique du Conseil de recherche sur les technologies avancées (ATRC) d’Abou Dhabi, dévoilant une initiative pionnière visant à faciliter l’accès mondial aux solutions technologiques de pointe. La toute nouvelle « Plateforme mondiale de recherche et développement technologique de l’ATRC ‘R&D Tech’ » servira de moyen permettant aux pays du monde entier de profiter de l’expertise technologique des Émirats arabes unis pour relever leurs défis uniques.


En tant que force motrice derrière l’écosystème de recherche et développement (R&D) avancé d’Abou Dhabi et des Émirats arabes unis au sens large, cette initiative souligne l’engagement de l’ATRC à favoriser une croissance inclusive et une prospérité mondiale. À une époque marquée par une transformation technologique rapide, la plateforme vise à combler les lacunes technologiques rencontrées par les nations du monde entier en offrant des solutions personnalisées pour répondre à leurs besoins pressants.

Pour lancer les candidatures via la plateforme, l’ATRC alloue un financement de 200 millions de dollars américains pour accélérer l’innovation, notamment pour les pays émergents et en développement. En s’engageant à couvrir les coûts de ressources et de recherche, le financement facilitera le développement de solutions technologiques sophistiquées, permettant à ces nations de suivre le rythme des derniers progrès.

La Plateforme mondiale de recherche et développement technologique de l’ATRC (R&D Tech) invite les gouvernements, les organisations et les parties prenantes éligibles du monde entier à soumettre des candidatures, en priorisant la collaboration et l’inclusion. Grâce à un processus d’évaluation rigoureux, les initiatives alignées sur la mission de la plateforme recevront un soutien dans six secteurs prioritaires : l’aérospatiale et l’espace, l’alimentation et l’agriculture, la santé, la sûreté et la sécurité, le développement durable, l’environnement et l’énergie, et le transport.

S.E. Faisal Al Bannai, Secrétaire général de l’ATRC, souligne l’impact mondial profond de l’initiative : « Notre engagement est d’accorder à chaque nation les moyens pour prospérer dans ce monde axé sur la technologie. L’ATRC est prêt à s’associer aux pays du monde entier, qui pourront tirer parti de notre expertise technologique pour relever leurs défis et stimuler le progrès collectif à l’ère de l’intelligence artificielle ».

Au cours des quatre dernières années, l’ATRC a développé un écosystème de R&D robuste, comptant plus de 850 chercheurs provenant de plus de 70 pays. Il a établi un écosystème complet qui soutient systématiquement chaque étape critique du parcours de développement d’une technologie. Son entité ASPIRE mobilise les talents mondiaux à travers de grands défis et des compétitions internationales, tout en identifiant les lacunes technologiques avec ses clients. L’Institut d’innovation technologique (TII) se concentre sur la recherche appliquée à des résultats concrets et abrite ses principaux chercheurs et scientifiques, tandis que VentureOne commercialise ses solutions, en faisant passer les produits et services de R&D du laboratoire au marché.

L’ATRC offre un large éventail de compétences allant de l’informatique quantique et de l’intelligence artificielle à la robotique autonome et à la cryptographie, en passant par les matériaux avancés, la propulsion et l’espace, guidant les besoins technologiques de l’idéation à l’innovation.

De l’identification des points faibles technologiques d’une entité au développement de solutions de R&D sur mesure, l’ATRC orchestre le cycle de vie complet du progrès technologique pour les entreprises et les pays qui ont besoin de soutien. Situé au carrefour mondial, l’ATRC étend sa portée aux entités du monde entier, facilitant l’innovation à une échelle véritablement mondiale.

Al Bannai prononcera un discours lors d’une session plénière au Sommet mondial des gouvernements (WGS), au cours de laquelle il présentera son point de vue sur l’évolution de l’intelligence artificielle (IA) et les nouvelles opportunités émergentes.

Le Dr. Ray O. Johnson, PDG de TII, la branche de recherche appliquée mondiale de l’ATRC, s’est dit optimiste quant au potentiel du fonds à catalyser l’innovation, soulignant : « Grâce à cette plateforme, nous contribuerons à identifier l’innovation inexploitée dans le monde, à libérer la puissance des technologies transformatrices et à stimuler la croissance économique ».

L’ATRC appelle les nations à collaborer et à contribuer au paysage technologique mondial. Pour plus de détails sur le Fonds Tech R&D de l’ATRC, les candidats peuvent contacter le Conseil via ASPIRE sur aspireuae.ae.

« Notre mission est d’identifier les lacunes technologiques et de faciliter la mise en place de solutions sophistiquées que les pays pourraient avoir besoin d’explorer pour construire un avenir résilient, » a déclaré Stéphane Timpano, PDG d’ASPIRE.

Dans une démarche similaire visant à soutenir l’adoption plus large des technologies avancées, l’année dernière, l’Institut d’innovation technologique (TII) a été parmi les premiers à ouvrir son grand modèle de langage de classement mondial, Falcon 40B, sous la licence Apache 2.0 – libre de droits.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

*Source : AETOSWire

Contacts

Jennifer Dewan, Directrice principale des communications

jennifer.dewan@tii.ae.

Conseil de recherche sur les technologies avancées (ATRC)

comms@atrc.gov.ae